Indignation après des attaques contre la communauté juive d’Autriche
Rechercher

Indignation après des attaques contre la communauté juive d’Autriche

550 incidents antisémites en Autriche, dont près de la moitié attribués à des militants d'extrême droite, ont été signalés en 2019, un chiffre qui a doublé en cinq ans

Un drapeau autrichien flotte sur la place Hofburg à Vienne. (Photo par Omar Marques / SOPA Images/SOPA Images/LightRocket via Getty Images)
Un drapeau autrichien flotte sur la place Hofburg à Vienne. (Photo par Omar Marques / SOPA Images/SOPA Images/LightRocket via Getty Images)

Les institutions représentant les juifs d’Autriche vont faire l’objet d’une protection policière renforcée après l’agression d’un responsable de cette communauté et des actes de vandalisme commis sur une synagogue, a annoncé le gouvernement samedi soir.

Le représentant des juifs de la ville de Graz (sud-est) Elie Rosen affirme avoir essuyé une attaque samedi soir en arrivant devant les locaux de la communauté.

« J’ai vu un homme à bicyclette avec une pierre à la main. Je lui ai demandé ce qu’il faisait. Et là, il s’est jeté sur moi en me frappant, » a-t-il raconté à l’agence de presse APA.

M. Rosen n’a pas été blessé, son attaquant a pris la fuite.

Une vitre du centre communautaire juif de Graz, la deuxième ville d’Autriche, a été brisée par le jet d’éclats de béton et d’autres fenêtres ont été endommagées samedi soir.

Mercredi, des inconnus avaient inscrit des slogans en faveur de la cause palestinienne sur la façade de la synagogue.

« A Graz, nous avons de plus en plus affaire à l’antisémitisme de gauche et anti-israélien », avait affirmé M. Rosen dans la presse autrichienne plus tôt dans la semaine.

« Ma solidarité va à tous les juifs vivant en Autriche », a déclaré le président écologiste Alexander Van der Bellen sur Twitter samedi. Le chancelier conservateur Sebastian Kurz a dit être « choqué », promettant une enquête efficace.

550 incidents antisémites en Autriche, dont près de la moitié attribués à des militants d’extrême droite, ont été signalés en 2019, un chiffre qui a doublé en cinq ans.

Entre les 9 et 10 novembre 1938, la grande synagogue de Graz avait été détruite pendant la « nuit de cristal », le pogrom organisé par les nazis contre les juifs sous le Troisième Reich.

En l’an 2000, une nouvelle synagogue à l’architecture moderne a ouvert ses portes sur les fondations de l’ancienne.

Avant la Deuxième Guerre mondiale, la communauté juive d’Autriche comptait 192 000 personnes, soit presque 4 % de la population.

Environ 8 100 des 8,8 millions d’Autrichiens se réclament aujourd’hui de la religion juive, selon les dernières statistiques officielles, datant de 2018.

La communauté juive de Graz compte 150 personnes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...