Inédit : des Cubains participeront à un ‘Birthright pour les mamans juives’
Rechercher

Inédit : des Cubains participeront à un ‘Birthright pour les mamans juives’

Le traditionnel voyage en Israël, en partie financé par le ministère à la Diaspora, commence à atteindre les locuteurs espagnols en Amérique latine

Des participantes à un voyage en Israël pour les mères juives, subventionné par le Projet Rennaissance des femmes juives (Crédit : Aviram Waldman/JTA)
Des participantes à un voyage en Israël pour les mères juives, subventionné par le Projet Rennaissance des femmes juives (Crédit : Aviram Waldman/JTA)

La première délégation cubaine participera au voyage en Israël ‘Birthright pour les mamans juives’, alors que le groupe de parrainage travaille à étendre sa présence en Amérique latine.

Parrainées par le Projet Renaissance des femmes juives, les participantes au Momentum Israël, comme se nomme réellement ce voyage, visiteront le pays du 9 au 18 mai et observeront la Journée internationale de commémoration des victimes de la Shoah et le Jour de l’Indépendance.

« Le Projet Renaissance des femmes juives investit dans l’expansion de nos partenariats en Amérique latine, engageant des traducteurs en langue espagnole, des enseignants et des organisateurs d’excursion », a déclaré à JTA Lori Palatnik, directeur et fondateur du Projet Renaissance des femmes juives.

Le voyage sera le premier à être composé uniquement de participantes hispanophones. Des groupes de toute l’Amérique latine se joindront aux participantes en Israël, y compris 10 personnes de Cancun, au Mexique ; 10 de Cuba ; 9 de Cordoba, en Argentine ; 56 de Mexico ; 23 de Panama City et 20 de Santiago, au Chili.

Un deuxième groupe de langue espagnole arrivant le 16 mai comprendra 28 participantes en provenance du Mexique, 26 de Buenos Aires, 11 de Miami, et 10 de Madrid.

« Dans la synagogue à La Havane, j’ai vu quatre panneaux de yartzeit (bougies commémoratives) avec 200 plaques commémoratives, rappelant ceux des générations passées. Il n’y avait pas d’ampoules à côté des noms, parce que vous ne pouvez pas les acheter à la synagogue. Je pris des photos des douilles des lampes, en pensant que j’achèterai des ampoules aux États-Unis et les ramènerais. Mais alors je me suis rendu compte que ceux qui ont fondé la communauté ne demandent pas que l’on se souvienne des ampoules, ils nous supplient de sauver leurs petits-enfants et leurs arrières petits-enfants de davantage d’assimilation », a déclaré Palatnik.

La synagogue Templo Beth Shalom, à la Havane, à Cuba (Crédit : CC BY-SA 3.0 NYC2TLV/Wikipedia)
La synagogue Templo Beth Shalom, à la Havane, à Cuba (Crédit : CC BY-SA 3.0 NYC2TLV/Wikipedia)

Depuis 2009, plus de 7 300 femmes provenant de 150 organisations partenaires dans 26 pays ont participé à un Momentum Israël, dans le cadre du Projet Renaissance des femmes juives.

Galia Rubinstein, qui supervise les partenariats latino-américains du groupe, a souligné que la croissance dans la région est une partie intégrante de cet effort.

« Notre objectif est d’attirer autant de Juifs que possible – alors que beaucoup sont déconnectés des valeurs juives. Nous voulons accroître notre présence en Amérique latine, ainsi que notre impact », a déclaré Rubinstein.

Le ministère israélien des Affaires de la diaspora est partenaire du Projet Renaissance des femmes juives pour emmener les femmes juives en voyage en Israël.

Le ministère a annoncé en mars une augmentation de 12,5 millions de dollars du programme au cours de la conférence sur la politique de l’AIPAC à Washington. Le gouvernement israélien fournira 5,1 millions de dollars et le groupe financera le reste.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...