Un village iranien simule le bombardement d’Israël et des États-Unis
Rechercher

Un village iranien simule le bombardement d’Israël et des États-Unis

Les commandants des Gardiens de la révolution islamique se sont rendus à cette cérémonie annuelle, qui prétend représenter la destruction de l'Etat juif et des Etats-Unis

Une chaîne iranienne de télévision a diffusé un documentaire sur un village iranien qui simule tous les ans un bombardement sur Israël, sur la Maison Blanche et sur un navire de la marine américaine, en présence de généraux de haut-rang.

L’extrait du documentaire d’Ofogh TV – qui a été diffusé le 1er juin – est consacré à un événement organisé tous les ans dans le village de Kiasar, une petite localité à l’est de Téhéran, selon une traduction fournie par le groupe de veille MEMRI (Middle East Media Research Institute).

La séquence s’ouvre sur des images d’hommes fabriquant les faux missiles dans un atelier, peignant notamment sur les armes une citation prononcée par l’ayatollah Ruhollah Khomeini : « Israël doit être effacé des annales de l’histoire ».

Les villageois transportent alors les missiles aux peintures vives à bord d’un camion à travers la campagne et les attachent à des tyroliennes.

Un militaire identifié comme étant Ali Fazli, le général des gardiens de la révolution islamique, s’exclame alors : « Ces missiles symboliques démontrent le pouvoir de la volonté et de la foi. Et finalement, peut-être qu’un jour, si c’est nécessaire, cet endroit deviendra une vraie base chargée de défendre la religion de Dieu ».

Les personnes présentes, parmi lesquelles des femmes et des enfants, sont rassemblées pour assister à l’événement.

« Préparez-vous à effacer Israël des annales de l’histoire. Cette souillure honteuse disparaîtra rapidement et définitivement des annales du monde. Cette base du sionisme mondial, de l’Angleterre et des Etats-Unis – nous la raserons au sol et nous l’effacerons des annales de l’histoire », dit alors un présentateur.

L’assistance lance un décompte et les faux missiles sont lancés vers leurs cibles respectives – une reproduction de la Maison Blanche, un navire de guerre américain et un promontoire de drapeaux israéliens.

Les explosions provoquent l’incendie des cibles, sous les acclamations de la foule.

« Ce que vous nous avez symboliquement montré aujourd’hui, en particulier par le lancement de ces missiles et tous les efforts que vous avez investis, ont une grande signification pour moi, pour nos hauts responsables et pour le peuple iranien. Nous avons amené, ici, un cadeau très précieux. La nuit dernière, quand nous avons informé le chef suprême [l’Ayatollah Ali Khamenei] que nous viendrions ici participer avec vous à cette cérémonie, le chef honorable m’a donné la mission de vous faire part, chères familles, de son respect », déclare au public le commandant du corps des gardiens de la révolution islamique Amir Ali Hajizadeh.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...