Rechercher

Iran: une plateforme d’un champ gazier fermée après une fuite

Le gaz qui s'échappe à la surface à environ 15 km de la plateforme a pris feu après avoir été frappé par la foudre ; la plateforme "est actuellement non opérationnelle"

Vue générale d'un complexe pétrochimique dans le champ gazier de South Pars à Asalouyeh, Iran, sur la côte nord du Golfe Persique, le 19 novembre 2015. (Crédit : AP Photo/Ebrahim Noroozi)
Vue générale d'un complexe pétrochimique dans le champ gazier de South Pars à Asalouyeh, Iran, sur la côte nord du Golfe Persique, le 19 novembre 2015. (Crédit : AP Photo/Ebrahim Noroozi)

La production de gaz a été suspendue dans l’une des plateformes du vaste champ gazier iranien de Pars Sud situé dans le Golfe après la détection d’une fuite, selon un communiqué officiel publié samedi.

« Une fuite a été détectée vendredi dans le gazoduc sous-marin de la 16e plateforme dont les sorties ont été fermées immédiatement. La fuite a été complètement contenue », a indiqué la compagnie Pars-Sud qui dépend du ministère du Pétrole dans le communiqué publié par l’agence Shana.

La plateforme « est actuellement non opérationnelle », d’après la même source.

Disposant de 24 plateformes côté iranien, Pars Sud est la propriété de l’Iran et du Qatar. C’est le plus grand gisement de gaz naturel au monde.

« En raison d’une foudre, le gaz libéré à la surface de l’eau a pris feu à une distance de 15 km de la plateforme. Il a été immédiatement contenu après l’arrêt de la production », a affirmé le communiqué.

L’Iran dispose des deuxièmes réserves mondiales de gaz, après la Russie, et des quatrièmes réserves mondiales de pétrole.

Le repérage du gazoduc a pris du temps car le site est situé dans le fond marin, a samedi à la télévision d’Etat le directeur de production de Pars Sud, Aliréza Ebadi.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...