Isaac Herzog retire ses propos sur le « fléau » des mariages inter-communautaires
Rechercher

Isaac Herzog retire ses propos sur le « fléau » des mariages inter-communautaires

Le président entrant de l'Agence juive Isaac a dit avoir utilisé ce terme au sens argotique, sans "aucune connotation négative" et assure que ses paroles ont été "déformées"

Le chef de l'opposition, Isaac Herzog, assiste à une réunion de faction à la Knesset à Jérusalem le 8 janvier 2018. (Miriam Alster / Flash90)
Le chef de l'opposition, Isaac Herzog, assiste à une réunion de faction à la Knesset à Jérusalem le 8 janvier 2018. (Miriam Alster / Flash90)

Le président entrant de l’Agence juive a déclaré que les propos qu’il a tenus, comparant le mariage inter-communautaire à un « fléau » ont été mal compris.

Dimanche, Isaac Herzog a utilisé le mot « fléau » pour décrire les mariages en Diaspora, entre les Juifs et les personnes d’autres confessions, et a déclaré qu’il fallait trouver « une solution » à ce problème.

Mercredi, dans une interview accordée au site Forward, Herzog a déclaré qu’il utilisait ce terme au sens argotique, et qu’il n’y avait « aucune connotation négative ».

Les réactions négatives à ses propos d’origine ont « déformé le sens et l’intention de ce que j’ai dit. Un Juif est un Juif, indépendamment du courant auquel il est affilié, s’il porte un couvre-chef ou non », a dit Herzog.

Dimanche, le chef de l’opposition israélienne a été nommé pour succéder à Natan Sharansky, à la tête de l’organisation quasi-gouvernementale.

Le président sortant de l’Agence juive Natan Sharansky et le président-élu Isaac Herzog, à Jérusalem, le 24 juin 2018. (Crédit : Nir Kafri pour l’Agence juive)

L’Agence juive pour Israël, fondée en 1929, est la plus grande organisation juive à but non lucratif du monde. Elle est principalement connue pour sa gestion de l’immigration des Juifs vers Israël. Sous l’égide de Sharansky, cependant, le rôle de l’agence a évolué de sa mission traditionnelle, consistant à faire venir et à installer de nouveaux immigrants, et s’est adonné à la construction d’une identité juive internationale.

Les liens entre Israël et le judaïsme de Diaspora sont assez tendus, en raison de désaccords autour de la création d’un espace de prière égalitaire au mur Occidental et sur le monopole du Grand-Rabbinat orthodoxe sur le mariage juif et les conversions au judaïsme.

L’agence reçoit annuellement plus de 100 millions de dollars des fédérations juives nord-américaines, généralement allouées à des fonctions précises et à des programmes et s’associe à Birthright Israel, dirige l’organisation MASA pour des séjours en Israël à plus long termes, et d’autres programmes visant à renforcer l’identité juive en Diaspora et les liens entre les Juifs du monde entier.

Herzog, qui démissionnera de la Knesset pour endosser son nouveau rôle, commencera un mandat de 4 ans le 1er août.

Sa nomination a été approuvée en dépit de l’opposition du Premier ministre Benjamin Netanyahu. L’Agence juive a rejeté le choix de Netanyahu, qui se portait sur le ministre de l’Energie Yuval Steinitz. Selon Haaretz, c’est la première fois en 23 ans que l’agence rejette la personne choisie par le chef du gouvernement.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...