Israël accuse le Jihad islamique, soutenu par l’Iran, de la violence à Gaza
Rechercher

Israël accuse le Jihad islamique, soutenu par l’Iran, de la violence à Gaza

L'armée a souligné que le groupe terroriste est responsable de l'échec de la mise en oeuvre des dispositions du cessez-le-feu officieux conclu avec le Hamas

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Membres du Jihad islamique palestinien - 6 mars 2015 (Crédit : afp)
Membres du Jihad islamique palestinien - 6 mars 2015 (Crédit : afp)

L’armée israélienne a accusé jeudi le groupe terroriste du Jihad islamique palestinien, soutenu par l’Iran, d’être responsable de la récente recrudescence des violences depuis la bande de Gaza, et a appelé le Hamas, qui gouverne de facto l’enclave, à freiner le groupe terroriste.

« Nous n’avons pas l’intention d’accepter les attaques terroristes et les tirs de roquettes contre nos citoyens », a déclaré sur Twitter Avichay Adraee, porte-parole en langue arabe de l’armée israélienne.

Adraee faisait référence aux roquettes et aux obus de mortiers dirigés contre le sud d’Israël et aux tentatives d’infiltrations transfrontalières menées ces derniers jours.

Le Jihad islamique est le deuxième groupe terroriste à Gaza après le Hamas. Israël a régulièrement accusé le groupe soutenu par l’Iran de chercher à saboter les accords officieux conclus avec le Hamas en menant des attaques depuis l’enclave.

« Le Hamas, en tant que dirigent de la bande [de Gaza], doit faire appliquer son autorité sur le Jihad islamique et empêcher ces attaques terroristes », a ajouté Adraee.

Le porte-parole a souligné que le Jihad islamique est responsable de l’échec de la mise en oeuvre des dispositions du cessez-le-feu et qu’il en « paiera les conséquences » pour ces activités.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...