Rechercher

Israël salue la désignation du Hamas comme groupe terroriste par le Royaume-Uni

La ministre britannique de l'Intérieur a annoncé la suppression de la distinction entre les ailes militaire et politique du Hamas, groupe "fondamentalement antisémite"

(G) Le Premier ministre britannique Boris Johnson, en arrière-plan, et la ministre de l'Intérieur Priti Patel à Guildford, en Angleterre, le 27 juillet 2021. (D) Le ministre des Affaires étrangères Yair Lapid et le Premier ministre Naftali Bennett lors d'une réunion du cabinet à Jérusalem, le 3 novembre 2021. (Yui Mok/Pool via AP ; Marc Israel Sellem/Pool via Flash90)
(G) Le Premier ministre britannique Boris Johnson, en arrière-plan, et la ministre de l'Intérieur Priti Patel à Guildford, en Angleterre, le 27 juillet 2021. (D) Le ministre des Affaires étrangères Yair Lapid et le Premier ministre Naftali Bennett lors d'une réunion du cabinet à Jérusalem, le 3 novembre 2021. (Yui Mok/Pool via AP ; Marc Israel Sellem/Pool via Flash90)

Vendredi, Israël a salué la démarche amorcée par le Royaume-Uni de désigner l’intégralité du Hamas comme une organisation terroriste et de rendre illégal le soutien au groupe.

Le ministre des Affaires étrangères Yair Lapid a remercié la ministre britannique de l’Intérieur Priti Patel avant l’annonce qu’elle devrait faire à Washington plus tard dans la journée de vendredi.

« Il s’agit d’une décision importante et significative qui donne aux organes de sécurité britanniques des outils supplémentaires pour empêcher le développement continu de l’organisation terroriste du Hamas, y compris en Grande-Bretagne », a déclaré Yair Lapid.

« Il n’y a pas de partie légitime à une organisation terroriste et toute tentative de séparer des parties d’une organisation terroriste est artificielle », a ajouté le ministre israélien des Affaires étrangères.

La décision a également été applaudie par le Premier ministre Naftali Bennett.

« Le Hamas est une organisation terroriste, purement et simplement. ‘L’aile politique’ permet son activité militaire. Les mêmes terroristes – mais en costume », a tweeté Naftali Bennett.

Le Premier ministre israélien a remercié son homologue britannique, Boris Johnson, pour son « leadership sur le sujet ».

Depuis 2001, le Royaume-Uni reconnaît l’aile militaire du Hamas – les Brigades Izz ad-Din al-Qassam – comme une organisation terroriste, mais pas son aile politique, qui dirige la bande de Gaza.

Un porte-parole masqué d’un groupe terroriste de Gaza prononce un discours lors d’un exercice militaire du Hamas et d’autres groupes terroristes armés palestiniens, sur une plage de la ville de Gaza, le 29 décembre 2020. (Crédit : MOHAMMED ABED / AFP)

S’adressant aux journalistes à Washington jeudi, Priti Patel a déclaré que cette distinction n’était plus défendable.

« Nous sommes d’avis que nous ne pouvons plus faire la distinction entre le côté militaire et le côté politique », a-t-elle déclaré, a rapporté le journal The Guardian.

Selon le média, Priti Patel fera avancer la désignation au Parlement la semaine prochaine. Si le groupe est désigné hors la loi, les personnes qui expriment leur soutien au Hamas, rencontrent ses membres ou arborent son drapeau s’exposeront à une sanction pénale pouvant aller jusqu’à dix ans de prison.

Dans son discours de vendredi, Priti Patel devrait qualifier le Hamas de groupe « antisémite enragé » et déclarer que la mise hors la loi du groupe terroriste vise à sécuriser les Juifs de Grande-Bretagne.

« Le Hamas dispose d’importantes capacités terroristes, y compris l’accès à un armement important et sophistiqué, ainsi qu’à des installations d’entraînement terroriste, et il est depuis longtemps impliqué dans des actes de violence terroriste importants », indique une version préalable de son discours consultée par The Guardian.

« Mais la liste actuelle du Hamas crée une distinction artificielle entre les différentes parties de l’organisation – il est juste que la liste soit mise à jour pour refléter cela. Il s’agit d’une étape importante, en particulier pour la communauté juive. Si nous tolérons l’extrémisme, il érodera le roc de la sécurité. »

Des Palestiniens agitant des drapeaux du Hamas et scandent des slogans lors d’une fête organisée par le Hamas dans la ville cisjordanienne de Naplouse, le 29 août 2014. (Crédit : AP/Nasser Ishtayeh)

« Le Hamas est fondamentalement et rageusement antisémite. L’antisémitisme est un mal durable que je ne tolérerai jamais. Les Juifs se sentent régulièrement en danger – à l’école, dans la rue, lorsqu’ils pratiquent leur culte, dans leurs maisons et sur Internet », doit-t-elle dire aussi selon The Guardian.

« Cette mesure renforcera les poursuites à l’encontre de quiconque brandit un drapeau du Hamas au Royaume-Uni, un acte qui ne peut que susciter un sentiment d’insécurité chez les Juifs. »

Les États-Unis et l’Union européenne ont déjà désigné le Hamas comme une organisation terroriste. Le groupe, qui a arraché le contrôle de la bande de Gaza à l’Autorité palestinienne lors d’un conflit sanglant en 2007, a déclenché de multiples guerres avec Israël au cours de la dernière décennie et tiré des milliers de roquettes sur des villes israéliennes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...