Rechercher

Israël approche les 9,5 millions de résidents à l’approche de 2022

184 000 bébés sont nés et 25 000 nouveaux immigrants sont arrivés, la plupart venant de Russie, de France, des Etats-Unis et d'Ukraine, selon les statistiques officielles

Un père tient les jambes de sa petite fille à Jérusalem, le 30 décembre 2020. (Crédit : Shir Torem/Flash90)
Un père tient les jambes de sa petite fille à Jérusalem, le 30 décembre 2020. (Crédit : Shir Torem/Flash90)

Israël compte près de 9,5 millions de résidents, a indiqué le Bureau central des statistiques (CBS) dans des données publiées jeudi pour marquer la fin de l’année civile 2021.

Selon les statistiques, 9,449 millions de personnes vivent en Israël à la fin de 2021. Parmi elles, 6,982 millions (74 %) sont juives, 1,99 million (21 %) sont arabes et 472 000 (5 %) ne sont ni l’un ni l’autre.

La population d’Israël a augmenté de 1,7 % tout au long de 2020, a indiqué le CBS – un taux identique à celui de l’année dernière. Le CBS a noté que
83 % de l’augmentation provenait de la croissance naturelle et 17 % de la migration internationale.

Fin 2020, Israël comptait 9,29 millions de résidents, et au début de la nouvelle année juive en septembre, ce chiffre s’élevait à 9,39 millions.

Tout au long de l’année 2021, 184 000 bébés sont nés en Israël, dont 74 % dans des familles juives et 23 % dans des familles arabes.

L’année dernière a également vu l’arrivée de 25 000 nouveaux immigrants en Israël, ainsi que de 9 000 non-citoyens. Tout au long de l’année 2020, 176 000 bébés sont nés, et 20 000 personnes ont immigré en Israël.

Des immigrants éthiopiens arrivent en Israël dans le cadre de l’opération Tzur Israël, le 11 mars 2021. (Crédit : Agence juive)

Parmi les personnes qui ont immigré en Israël en 2021, une pluralité
(30 %) est venue de Russie, suivie de la France (15 %), des États-Unis
(14 %) et de l’Ukraine (12 %). En 2020, 34 000 personnes ont immigré en Israël, dont 38 % en provenance de Russie et 11 % des États-Unis.

Environ 51 000 Israéliens sont morts en 2021, contre environ 50 000 en 2020 et 45 000 en 2019. Selon le ministère de la Santé, 8 243 Israéliens sont morts du COVID-19 depuis le début de l’épidémie en mars 2020.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...