Rechercher

Israël autorise en urgence le comprimé anti-COVID de Pfizer

Une cargaison de Paxlovid devrait arriver dans les prochains jours ; le médicament a permis une réduction de 90 % des hospitalisations et des décès chez les patients à haut risque

Cette image fournie par Pfizer en octobre 2021 montre les pilules COVID-19 Paxlovid de la société. (Pfizer via AP)
Cette image fournie par Pfizer en octobre 2021 montre les pilules COVID-19 Paxlovid de la société. (Pfizer via AP)

Le ministère de la Santé a accordé dimanche une autorisation d’urgence à Paxlovid, le médicament oral antiviral développé par Pfizer pour lutter contre la COVID.

Selon le ministère, Israël a signé un accord avec Pfizer pour l’obtention du médicament, et une cargaison devrait arriver dans les prochains jours.

La semaine dernière, la Federal Drug Administration (FDA) américaine a également accordé une autorisation d’urgence pour le comprimé chez les personnes âgées de 12 ans et plus.

Le médicament aurait de légers effets secondaires et a montré une réduction de près de 90 % des hospitalisations et des décès chez les patients les plus susceptibles de contracter un cas de COVID grave.

Les patients les plus exposés aux complications du COVID ont pour consigne de prendre le comprimé dans les 3 à 5 jours suivant l’apparition des symptômes, précise le ministère. On s’attend à ce qu’il soit aussi efficace contre le nouveau variant Omicron, jugé très contagieux mais moins dangereux.

Le ministère n’a pas précisé combien de doses du médicament ont été achetées par Israël et combien arriveront dans le premier envoi.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...