Rechercher

Israël condamne le vandalisme du Tombeau de Joseph par des Palestiniens

Bennett a assuré que les émeutiers responsables des dommages causés au sanctuaire seront arrêtés ; Gantz a précisé que le site sera rapidement remis dans son état d'origine

Le tombeau de Joseph, endommagé par des émeutiers, le 10 avril 2022 (Crédit: Autorisation)
Le tombeau de Joseph, endommagé par des émeutiers, le 10 avril 2022 (Crédit: Autorisation)

Le Premier ministre Naftali Bennett s’est joint dimanche à la condamnation du vandalisme nocturne du tombeau de Joseph près de la ville de Naplouse, en Cisjordanie, se disant consterné par les images des dégâts causés au sanctuaire.

« Pendant la nuit, les Palestiniens ont détruit le tombeau de Joseph. Des dizaines d’émeutiers palestiniens dans une campagne de destruction ont tout simplement violé un lieu saint pour nous, les Juifs », a déclaré Bennett au début de la réunion du cabinet.

« Ils ont brisé la pierre tombale sur la tombe, incendié des pièces dans l’enceinte – en voyant les photos j’ai été choqué », a-t-il déclaré.

« Nous ne supporterons pas un tel assaut contre un lieu qui nous est sacré – à la veille de Pessah – et nous atteindrons les émeutiers », a-t-il déclaré.

« Nous veillerons, bien sur, à reconstruire ce qu’ils ont détruit, comme nous le faisons toujours. »

Une centaine de Palestiniens sont entrés par effraction dans le site pendant la nuit et ont brisé des objets à l’intérieur, a indiqué Tsahal.

On pouvait également voir des marques de brûlure sur des photos de la scène après que des émeutiers ont apparemment tenté de mettre le feu au sanctuaire.

Le tombeau de Joseph, endommagé par des émeutiers, le 10 avril 2022 (Crédit: Autorisation)

Les émeutes ont eu lieu au milieu d’affrontements entre des hommes armés palestiniens et des soldats de Tsahal dans le camp de réfugiés voisin de Balata, dans la région de Jénine.

L’armée israélienne a confirmé que les forces spéciales – y compris des troupes de l’unité d’élite de la marine Shayetet 13 – avaient effectué des recherches d’armes dans la région et arrêté huit Palestiniens soupçonnés d’activités terroristes.

Des images montraient des dizaines de Palestiniens entrant sur le site et brisant des objets à l’intérieur. Le tombeau est vénéré par les juifs, les chrétiens et les musulmans et a souvent été un foyer de violence.

Le ministre de la Défense Benny Gantz a déclaré que cet acte de vandalisme était un « événement grave » et a déclaré qu’il avait envoyé un « message fort » à l’Autorité palestinienne au sujet de l’attaque contre le sanctuaire.

« Le vandalisme du tombeau de Joseph est un événement grave et une grave violation de la liberté de culte dans l’un des lieux les plus saints pour tous les Juifs. Cela porte atteinte à toute la nation juive, surtout quand cela se produit pendant le mois sacré musulman », a déclaré Gantz dans un communiqué, qu’il a publié en hébreu, arabe et anglais.

Gantz a déclaré qu’Israël travaillera rapidement pour « s’assurer que le site soit rapidement remis dans son état d’origine ».

Le ministre a ajouté que « toutes les mesures nécessaires » seront prises pour empêcher la répétition d’une telle attaque.

Gantz a conclu en disant qu’il avait dit à l’Autorité palestinienne qu’elle devait renforcer la sécurité et prendre des mesures contre les émeutiers.

« Ce matin, j’ai adressé un message fort à l’Autorité palestinienne, exigeant le renforcement immédiat de ses responsables sur place et une action décisive contre les émeutiers et les terroristes qui nuisent à la stabilité et à la sécurité dans les lieux saints », a déclaré Gantz.

Le ministre des Affaires étrangères Yair Lapid, dans un communiqué, a déploré l’attaque tout en appelant au calme.

« Attaquer des lieux saints, c’est attaquer le cœur d’un peuple. Les Palestiniens qui ont dévasté le tombeau de Joseph cherchent à semer la destruction et la dévastation lors d’une fête sacrée. C’est un grave dommage non seulement à la tombe elle-même, mais aux sentiments profondément ancrés du peuple juif », a tweeté Lapid.

« Nous traduirons les auteurs en justice et réparerons le tombeau de Joseph. J’appelle tout le monde à promouvoir le calme et la tranquillité. »

Benny Gantz à droite, et Yair Lapid à la Knesset le 18 novembre 2019. (Crédit: Hadas Parush/Flash90)

Le tombeau de Joseph, qui est vénéré par les Juifs comme étant le lieu de sépulture du patriarche biblique Joseph, mais également par les chrétiens et les musulmans a souvent été un foyer de violence confessionnelle.

Il est situé dans la zone A de la Cisjordanie, qui est officiellement sous contrôle total de l’Autorité palestinienne, bien que l’armée israélienne y mène des activités. Tsahal interdit aux citoyens israéliens d’entrer dans la zone A sans autorisation préalable.

Les pèlerins juifs ne sont généralement autorisés à visiter la tombe qu’une fois par mois sous une garde armée.  Lors de ces visites de pèlerins juifs, les Palestiniens lancent régulièrement des pierres aux troupes israéliennes, et les attaquent parfois avec des cocktails Molotov et des coups de feu.

Le sanctuaire a déjà été incendié par le passé.

L’attaque a eu lieu en plein mois sacré du Ramadan, une période souvent marquée par de hautes tensions en Israël et en Cisjordanie.

Israël a connu quatre attentats terroristes meurtriers ces dernières semaines et a renforcé les mesures de sécurité en réponse, ainsi qu’un certain nombre de raids en Cisjordanie.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...