Rechercher

Israël d’avant la guerre des Six jours a son compte Twitter

En amont du 50e anniversaire de la réunification de Jérusalem en 1967, le ministère des Affaires étrangères imagine ce que la population aurait tweeté

Stuart Winer est journaliste au Times of Israël

Un camion égyptien en feu après une frappe directe d'un char israélien pendant la guerre des Six Jours, le 5 juin 1967. (Crédit : David Rubinger/GPO)
Un camion égyptien en feu après une frappe directe d'un char israélien pendant la guerre des Six Jours, le 5 juin 1967. (Crédit : David Rubinger/GPO)

Si la majorité des années qui s’écoulent ne font que passer et s’en aller, 1967 a fait un retour remarquable sur les médias sociaux grâce aux efforts livrés par le ministère des Affaires étrangères de fêter les 50 ans depuis la réunification de Jérusalem.

Un compte Twitter sous le pseudo ‘Tweeting 1967’ a ouvert au début du mois. Il a pour objectif d’afficher et de retweeter des comptes créés au nom de certaines des personnalités historiques israéliennes les plus célèbres ou de personnages de fiction, alors que le ministère tente de faire revivre les semaines qui ont mené à la guerre des Six jours.

Ces personnages postent leurs sentiments, leurs observations et leurs actions au fil des événements qui se sont déroulés jusqu’au 5 juin 167, lorsque Israël a recapturé Jérusalem-est (et la Cisjordanie) aux Jordaniens, à l’occasion d’une guerre éclair qui s’est achevée le 10 juin.

Parmi les personnalités présentées, Moshe Dayan, ministre de la Défense d’Israël de l’époque, Levi Eshkol, le Premier ministre, un bénévole suédois, un journaliste étranger, un soldat réserviste de l’armée israélienne rappelé au service de son pays, et son épouse, femme au foyer, impatiente de retrouver son mari.

« Dans l’armée israélienne depuis que j’ai 14 ans », écrit Dayan sur son compte. « Il est temps de prouver ce que je vaux pendant la guerre des Six jours ».

« 14.5.67 La désinformation délibérée sur les nouveaux plans d’attaque israéliens semble être à l’origine de la mobilisation égyptienne », tweete le journaliste.

Un compte au nom du père du sionisme moderne, Theodor Herzl, décédé en 1904 est également retweeté : « Un jour rempli d’émotion pour moi. J’espère que les gens me féliciteront à cette occasion mémorable. C’était mon idée, après tout… »

Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Emmanuel Nachshon a mis le projet sur son propre fil Tweeter, écrivant « @Tweeting67 vous emmène dans un récit jour après jour des journées qui ont mené à la guerre des Six jours via des personnages historiques et fictifs. Ca vaut le coup de suivre! »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...