Rechercher

Israël déjoue un trafic d’armes à la frontière jordanienne et saisit 13 armes

La police a arrêté deux hommes soupçonnés de faire partie d'un important réseau de contrebande

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Armes saisies par les forces de sécurité près de Neot Hakikar, dans le sud d'Israël, après une opération présumée de trafic d'armes à feu à la frontière avec la Jordanie, le 20 juin 2022. (Crédit : Police israélienne)
Armes saisies par les forces de sécurité près de Neot Hakikar, dans le sud d'Israël, après une opération présumée de trafic d'armes à feu à la frontière avec la Jordanie, le 20 juin 2022. (Crédit : Police israélienne)

Les forces de sécurité israéliennes ont arrêté lundi matin dans le sud d’Israël deux hommes soupçonnés de trafic d’armes en provenance de Jordanie, confisquant dans la foulée plus d’une douzaine de fusils et d’armes de poing.

Selon la police israélienne et l’armée israélienne, les deux hommes âgés de 20 à 30 ans, originaires de villages bédouins de la région de Dimona, ont été arrêtés près de la ville israélienne de Neot Hakikar. Ils étaient en possession de cinq fusils d’assaut M16, d’un fusil de sniper et de sept pistolets.

La police a déclaré qu’elle traquait depuis plusieurs mois un réseau de trafiquants d’armes dans la région et que les suspects de lundi faisaient partie de ce réseau.

Les responsables des forces de l’ordre ont précédemment indiqué que les armes introduites en contrebande depuis la Jordanie sont généralement revendues à des Arabes israéliens, dans un but criminel ou terroriste.

L’armée et la police ont intensifié leurs efforts pour mettre fin aux tentatives de contrebande le long de la frontière jordanienne au cours des derniers mois, mais certains responsables ont admis n’avoir obtenu qu’un succès mitigé jusqu’à présent.

Contrairement aux autres frontières d’Israël – avec l’Égypte, le Liban et la Syrie – la frontière avec la Jordanie est essentiellement ouverte, sans clôture sérieuse, et relativement peu surveillée, ce qui en fait un canal facile pour la contrebande à grande échelle.

Le commissaire Ronen Kalfon, commandant de l’unité de police Magen chargée de la lutte contre la contrebande, a déclaré que l’incident de lundi était la septième opération de contrebande qu’elle avait déjouée cette année, avec plus de 140 armes saisies. « Nous luttons en permanence contre le fléau des armes illégales », a déclaré M. Kalfon.

Vue de la frontière entre Israël et la Jordanie, dans la vallée du Jourdain, en Cisjordanie, le 17 juin 2020. (Crédit : Yaniv Nadav/Flash90)

Les autorités cherchent à sévir de manière plus intense contre la propagation d’armes illégales dans la communauté arabe israélienne, lesquelles ont été utilisées pour perpétrer un nombre record de meurtres ces dernières années.

Selon Abraham Initiatives, un groupe de pression contre la violence dans la communauté arabe, 125 Arabes ont été tués l’année dernière en Israël dans le cadre de violences communautaires – un record absolu. Depuis le début de l’année 2022, 44 Arabes supplémentaires ont été tués lors de violences.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...