Israël dévoile le hall du Souvenir pour les soldats tombés aux combats
Rechercher
« Nous devons nous rappeler de chacun d'eux »

Israël dévoile le hall du Souvenir pour les soldats tombés aux combats

Le site, situé à l’entrée du cimetière national du mont Herzl, commémorera chacun des 23 000 morts tombés pour le pays

Luke Tress est le vidéojournaliste et spécialiste des technologies du Times of Israël

  • L'entrée du hall du Souvenir, située au cimetière national du Mont Herzl, le 27 avril 2017 (Crédit : Luke Tress / Times of Israel)
    L'entrée du hall du Souvenir, située au cimetière national du Mont Herzl, le 27 avril 2017 (Crédit : Luke Tress / Times of Israel)
  • Les travailleurs mettent les dernières touches au hall du Souvenir d'Israël pour les soldats tombés au combat à Jérusalem, le 27 avril 2017 (Crédit : Luke Tress / Times of Israel)
    Les travailleurs mettent les dernières touches au hall du Souvenir d'Israël pour les soldats tombés au combat à Jérusalem, le 27 avril 2017 (Crédit : Luke Tress / Times of Israel)
  • Les écrans afficheront les photos et les informations des soldats le jour de l'année où ils ont été tués, le 27 avril 2017 (Crédit : Luke Tress / Times of Israel)
    Les écrans afficheront les photos et les informations des soldats le jour de l'année où ils ont été tués, le 27 avril 2017 (Crédit : Luke Tress / Times of Israel)
  • Les visiteurs pourront localiser les briques portant le nom de soldats spécifiques sur des ordinateurs espacés dans le site, le 27 avril 2017 (Crédit : Luke Tress / Times of Israel)
    Les visiteurs pourront localiser les briques portant le nom de soldats spécifiques sur des ordinateurs espacés dans le site, le 27 avril 2017 (Crédit : Luke Tress / Times of Israel)
  • La colonne centrale du site, composée de 6 000 briques de pierre, s'ouvre en "cheminée" à 18 mètres au dessus du sol, le 27 avril 2017 (Crédit : Luke Tress / Times of Israel)
    La colonne centrale du site, composée de 6 000 briques de pierre, s'ouvre en "cheminée" à 18 mètres au dessus du sol, le 27 avril 2017 (Crédit : Luke Tress / Times of Israel)
  • Les noms sur les briques sont organisés par date de décès, quel que soit le rang ou l'unité du soldat, le 27 avril 2017 (Crédit : Luke Tress / Times of Israel)
    Les noms sur les briques sont organisés par date de décès, quel que soit le rang ou l'unité du soldat, le 27 avril 2017 (Crédit : Luke Tress / Times of Israel)
  • Les briques alignées dans le couloir dans le Hall du Souvenir, chacune portant le nom et la date de la mort d'un soldat tombé aux combats, le 27 avril 2017 (Crédit : Luke Tress / Times of Israel)
    Les briques alignées dans le couloir dans le Hall du Souvenir, chacune portant le nom et la date de la mort d'un soldat tombé aux combats, le 27 avril 2017 (Crédit : Luke Tress / Times of Israel)
  • Les marches menant au hall du Souvenir, le 27 avril 2017 (Crédit : Luke Tress / Times of Israel)
    Les marches menant au hall du Souvenir, le 27 avril 2017 (Crédit : Luke Tress / Times of Israel)

Le ministère israélien de la Défense a dévoilé le hall du Souvenir pour les soldats tombés aux combats du pays pour la première fois jeudi, avant la journée de commémoration prévue la semaine prochaine.

Le site, situé à l’entrée du cimetière national au mont Herzl de Jérusalem et à côté du mémorial de l’Holocauste Yad Vashem, est actuellement en phase finale de construction et a pour but de commémorer chacun des plus de 23 000 soldats tués avant la création de l’Etat.

« Se rappeler de chacun d’eux n’est pas simple », a déclaré Aryeh Mualem, responsable du département des Familles et de la Commémoration du ministère de la Défense. « C’est exactement l’endroit où se rappeler chacun d’entre eux ».

Les visiteurs vont descendre de larges marches de pierre dans un couloir où des vidéos de soldats d’époques différentes, à commencer par les forces du Palmach, sont projetées sur un mur.

Le hall mène à un espace ouvert bordé de bancs, avec une colonne de 18 mètres de haut fabriquée avec plus de 6 000 briques de pierre s’ouvrant comme une cheminée sur le ciel au-dessus de la tête.

Un chemin en spirale, soutenu par des piliers en béton, serpente vers le haut autour de la colonne. Les noms des soldats tombés aux combats et les dates de leur décès sont inscrits sur les briques qui bordent le mur du chemin de 260 mètres. Une bougie sera allumée à l’anniversaire de chaque mort.

Les noms sont classés selon la date à laquelle les soldats ont été tués, quel que soit le rang ou l’unité, en commençant par le plus récemment tué en bas de la rangée. La lumière de l’extérieur brille à travers les trous dans les briques.

Les colonnes commémoratives vers le haut du chemin afficheront des photos et des informations sur les soldats qui ont été tués ce jour-là de l’année.

Le passage, où les noms des combattants tués dans les années 1930 sont inscrits, débouche sur le cimetière du mont Herzl.

De nombreux visiteurs auront un lien personnel avec des soldats qui ont été tués, a déclaré Mualem, et pourront localiser leur pierre spécifique dans le mur grâce aux ordinateurs mis à disposition tout au long du chemin. Les visiteurs pourront également prendre une photo d’un nom et obtenir des informations sur le soldat et son histoire grâce à une application.

Le mémorial permettra au pays de se souvenir des soldats en tant qu’individus, a ajouté Mualem, ce qui est particulièrement important aujourd’hui car beaucoup de parents et des membres de la famille vieillissent.

« Qui se souviendra de leur fils quand ils décéderont ? », s’est interrogé Mualem. « Nous devons nous rappeler de chacun d’eux ».

La construction du mémorial a commencé en janvier 2015. La structure a coûté 75 millions de shekels, 14 millions de shekels supplémentaires ont été investis dans les multimédias. Le site sera ouvert d’abord pour les familles de soldats tombés aux combats lors de la journée de Commémoration de cette année, le 1er mai.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...