Israël élargit les aides pour les auto-entrepreneurs affectés par le virus
Rechercher

Israël élargit les aides pour les auto-entrepreneurs affectés par le virus

Le Premier ministre et le ministère des Finances ont accepté d'assouplir les critères d'attribution des aides

Des Israéliens auto-entrepreneurs participent à une manifestation autour de la Knesset, le 30 mars 2020, en pleine épidémie du coronavirus. (Yonatan Sindel/Flash90)
Des Israéliens auto-entrepreneurs participent à une manifestation autour de la Knesset, le 30 mars 2020, en pleine épidémie du coronavirus. (Yonatan Sindel/Flash90)

Mercredi, le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le ministre des Finances Moshe Kahlon ont annoncé l’élargissement des aides aux auto-entrepreneurs israéliens dont les activités sont affectées par l’épidémie de coronavirus.

En plus d’assouplir les critères d’attribution de l’aide, ils ont également décidé d’augmenter la somme minimum qu’un auto-entrepreneur peut recevoir – jusqu’à 10 500 shekels.

Un communiqué du ministère des Finances a indiqué que le paquet d’aide global pour les auto-entrepreneurs s’élèverait à 4 milliards de shekels (1 milliard d’euros), s’il est approuvé par le gouvernement.

Plus de 600 000 auto-entrepreneurs israéliens devraient pouvoir toucher l’aide, selon le ministère.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu (à droite) et le ministre des Finances Moshe Kahlon, à Jérusalem, le 11 mars 2019. (Crédit : Aharon Krohn/Flash90)

Mercredi également, le taux de chômage en Israël a atteint les 25,33 %, avec maintenant 1 059 429 d’Israéliens à la recherche d’un emploi.

Selon les chiffres publiés dimanche par le service de l’emploi, la station balnéaire d’Eilat a été la plus durement touchée par la crise. Le taux de chômage a bondi à 70 %, alors qu’il était à 3,3 % début mars.

Israël a pris de nombreuses mesures pour soutenir l’économie après l’arrêt brutal de l’activité à cause des restrictions liées au COVID-19. Le gouvernement a notamment augmenté les allocations chômage ainsi que les aides pour les seniors et les familles avec enfants.

Lundi, la banque d’Israël a annoncé qu’elle réduisait les taux d’intérêt à 0,1 % pour aider l’économie à surmonter la crise du COVID-19. Cela réduit les taux d’intérêt de plus du double, par rapport à 0,25 %.

La banque a déclaré que le PIB avait diminué de 5 % au premier trimestre de 2020, et qu’une croissance négative de 5 % était prévue pour le prochain trimestre. Le rapport entre la dette et le PIB devrait atteindre 75 % en 2020.

La rue piétonne de Mamilla quasi-déserte, les magasins fermés, le 16 mars 2020, en pleine pandémie de coronavirus. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)

Depuis début mars, le gouvernement a mis en place des mesures toujours plus strictes afin de contenir la propagation du coronavirus. Il a été ordonné aux Israéliens de rester chez eux, sauf pour effectuer des achats des première nécessité. Ceux qui peuvent travailler à la maison sont incités à poursuivre, mais beaucoup de ceux qui ne peuvent pas travailler à domicile et qui n’occupent pas des emplois dits essentiels ont été placés en congé sans solde.

Selon le dernier bilan de mercredi, 72 Israéliens sont morts du COVID-19, avec plus de 9 400 cas confirmés du virus, depuis le début de l’épidémie.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...