Israël en guerre - Jour 149

Rechercher

Israël élargit les aides pour les auto-entrepreneurs affectés par le virus

Le Premier ministre et le ministère des Finances ont accepté d'assouplir les critères d'attribution des aides

Des Israéliens auto-entrepreneurs participent à une manifestation autour de la Knesset, le 30 mars 2020, en pleine épidémie du coronavirus. (Yonatan Sindel/Flash90)
Des Israéliens auto-entrepreneurs participent à une manifestation autour de la Knesset, le 30 mars 2020, en pleine épidémie du coronavirus. (Yonatan Sindel/Flash90)

Mercredi, le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le ministre des Finances Moshe Kahlon ont annoncé l’élargissement des aides aux auto-entrepreneurs israéliens dont les activités sont affectées par l’épidémie de coronavirus.

En plus d’assouplir les critères d’attribution de l’aide, ils ont également décidé d’augmenter la somme minimum qu’un auto-entrepreneur peut recevoir – jusqu’à 10 500 shekels.

Un communiqué du ministère des Finances a indiqué que le paquet d’aide global pour les auto-entrepreneurs s’élèverait à 4 milliards de shekels (1 milliard d’euros), s’il est approuvé par le gouvernement.

Plus de 600 000 auto-entrepreneurs israéliens devraient pouvoir toucher l’aide, selon le ministère.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu (à droite) et le ministre des Finances Moshe Kahlon, à Jérusalem, le 11 mars 2019. (Crédit : Aharon Krohn/Flash90)

Mercredi également, le taux de chômage en Israël a atteint les 25,33 %, avec maintenant 1 059 429 d’Israéliens à la recherche d’un emploi.

Selon les chiffres publiés dimanche par le service de l’emploi, la station balnéaire d’Eilat a été la plus durement touchée par la crise. Le taux de chômage a bondi à 70 %, alors qu’il était à 3,3 % début mars.

Israël a pris de nombreuses mesures pour soutenir l’économie après l’arrêt brutal de l’activité à cause des restrictions liées au COVID-19. Le gouvernement a notamment augmenté les allocations chômage ainsi que les aides pour les seniors et les familles avec enfants.

Lundi, la banque d’Israël a annoncé qu’elle réduisait les taux d’intérêt à 0,1 % pour aider l’économie à surmonter la crise du COVID-19. Cela réduit les taux d’intérêt de plus du double, par rapport à 0,25 %.

La banque a déclaré que le PIB avait diminué de 5 % au premier trimestre de 2020, et qu’une croissance négative de 5 % était prévue pour le prochain trimestre. Le rapport entre la dette et le PIB devrait atteindre 75 % en 2020.

La rue piétonne de Mamilla quasi-déserte, les magasins fermés, le 16 mars 2020, en pleine pandémie de coronavirus. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)

Depuis début mars, le gouvernement a mis en place des mesures toujours plus strictes afin de contenir la propagation du coronavirus. Il a été ordonné aux Israéliens de rester chez eux, sauf pour effectuer des achats des première nécessité. Ceux qui peuvent travailler à la maison sont incités à poursuivre, mais beaucoup de ceux qui ne peuvent pas travailler à domicile et qui n’occupent pas des emplois dits essentiels ont été placés en congé sans solde.

Selon le dernier bilan de mercredi, 72 Israéliens sont morts du COVID-19, avec plus de 9 400 cas confirmés du virus, depuis le début de l’épidémie.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.