Israël et le Bahreïn renforcent leur coopération contre l’Iran
Rechercher

Israël et le Bahreïn renforcent leur coopération contre l’Iran

En visite en Israël, le ministre bahreïni dénonce l'accord sur le nucléaire iranien : "Il a alimenté la violence"

Lazar Berman est le correspondant diplomatique du Times of Israël

Dore Gold, président du Jerusalem Center for Public Affairs (à gauche), signe un protocole d'accord avec le Dr Abdullah bin Ahmad al Khalifa, sous-secrétaire aux relations internationales du Bahreïn (à droite), à l'hôtel King David à Jérusalem, le 8 août 2021. (Lazar Berman / Times d'Israël)
Dore Gold, président du Jerusalem Center for Public Affairs (à gauche), signe un protocole d'accord avec le Dr Abdullah bin Ahmad al Khalifa, sous-secrétaire aux relations internationales du Bahreïn (à droite), à l'hôtel King David à Jérusalem, le 8 août 2021. (Lazar Berman / Times d'Israël)

Le président du Jerusalem Center for Public Affairs, Dore Gold, a signé dimanche un protocole d’accord avec le sous-secrétaire aux relations internationales du Bahreïn, le Dr Abdullah bin Ahmad al Khalifa.

Lors d’une cérémonie à l’hôtel King David à Jérusalem, Gold a souligné que la coopération en matière de recherche aidera Israël et le Bahreïn à contrer l’Iran dans une « guerre des idées ».

« Notre coopération peut devenir un facteur central pour gagner cette guerre », a-t-il affirmé.

C’est la troisième visite en Israël du sous-secrétaire aux relations internationales du Bahreïn.

Le Dr Abdullah bin Ahmad al Khalifa a déclaré lors de cette visite que le Bahreïn avait espéré que l’accord sur le nucléaire iranien de 2015 changerait le comportement de Téhéran dans la région, mais qu’au lieu de cela, il a provoqué « davantage de crises et de violence ».

« Avons-nous obtenu un résultat positif ? En ce qui nous concerne, nous n’avons rien vu de tel. Au contraire. Le JCPOA a alimenté des crises à travers le Moyen-Orient », a déclaré Khalifa, en référence à l’accord nucléaire par l’acronyme de son nom officiel, lors de la signature d’un protocole d’accord entre les deux pays à Jérusalem.

Il a ajouté que l’accord « a mené à plus de provocations et d’extrémisme dans de nombreuses régions du Moyen-Orient ».

Il a également indiqué que le Bahreïn tient l’Iran pour responsable des récentes attaques contre des navires civils dans le golfe d’Oman : « C’est la tendance du comportement iranien », en référence à l’attaque au drone qui a tué deux membres d’équipage du Mercer Street, appartenant à une société israélienne.

Khalifa a également déclaré qu’il y aurait des vols directs entre Manama et Tel Aviv d’ici un an.

Il a annoncé qu’Israël peut s’attendre à une « surprise » le 15 septembre, premier anniversaire des accords d’Abraham.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...