Israël et le Hamas continueraient à négocier un échange de prisonniers
Rechercher

Israël et le Hamas continueraient à négocier un échange de prisonniers

Jérusalem voudrait des preuves vidéo du sort des Israéliens détenus à Gaza, et le groupe terroriste la libération des récidivistes libérés par l’accord Shalit

Les Brigades Ezzedine al-Qassam, branche armée du mouvement terroriste du Hamas, pendant un service commémoratif pour un commandant tué lors d'une explosion accidentelle dans le sud de la bande de Gaza, le 10 juin 2017. (Crédit : Said Khatib/AFP)
Les Brigades Ezzedine al-Qassam, branche armée du mouvement terroriste du Hamas, pendant un service commémoratif pour un commandant tué lors d'une explosion accidentelle dans le sud de la bande de Gaza, le 10 juin 2017. (Crédit : Said Khatib/AFP)

Israël et le groupe terroriste du Hamas auraient échangé de nouvelles demandes dans le cadre des négociations indirectes pour un possible échange de prisonniers.

Pendant les discussions, où l’Egypte servirait d’intermédiaire, Israël a proposé de libérer un nombre non dévoilé de prisonnières, de mineurs et de députés du Hamas incarcérés dans le cadre de la détention administrative, en échange d’une preuve de vie des trois Israéliens qui seraient détenus par le groupe terroriste, a annoncé lundi le quotidien libanais Al-Akhbar.

Les trois Israéliens, Avraham Abera Mengistu, Hisham al-Sayed et Juma Ibrahim Abu Anima, seraient tous entrés en Israël de leur propre chef.

Le Hamas détient également les corps d’Oron Shaul et Hadar Goldin, deux soldats israéliens tués dans la bande de Gaza pendant la guerre de 2014.

Le Hamas aurait refusé l’offre israélienne, proposée après le rejet israélien de la demande du Hamas, qui voulait obtenir la libération de 55 prisonniers qui avaient été libérés dans le cadre de l’accord Shalit de 2011 puis arrêtés à nouveau.

En échange d’information sur le sort des captifs israéliens, le Hamas demandait aussi la libération de plusieurs prisonniers arrêtés depuis la vague de terrorisme qui a commencé en octobre 2015, selon le journal.

Oron Shaul, Hadar Goldin et Avraham Mengistu. (Crédit : Flash 90/Times of Israel)
Oron Shaul, Hadar Goldin et Avraham Mengistu. (Crédit : Flash 90/Times of Israël)
En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...