Rechercher

Israël fait exploser des munitions syriennes abandonnées dans un bunker

L'organisation nationale de déminage a trouvé les différentes bombes dans un bunker souterrain en novembre et a décidé de les faire exploser par sécurité au lieu de les déplacer

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Vue du bunker de Tel Dan (photo credit: Shmuel Baram)
Vue du bunker de Tel Dan (photo credit: Shmuel Baram)

Le service de déminage du ministère de la Défense a fait exploser dimanche des centaines de munitions syriennes trouvées récemment dans un bunker abandonné après la guerre des Six Jours de 1967, lorsqu’Israël a pris le Golan à la Syrie, a déclaré le ministère de la Défense.

Le bunker, découvert en novembre, contenait des centaines de munitions à l’intérieur, y compris « des obus de mortier de différents calibres, des fusées éclairantes, des munitions pyrotechniques, des explosifs, des munitions de fusil de chasse et d’autres types, certains dans leurs emballages d’origine, d’autres éparpillés », a déclaré le ministère à l’époque.

L’Autorité de l’action contre les mines, qui a dirigé l’opération, a décidé de faire exploser les munitions sur place – au lieu de les déplacer vers un site d’explosion – pour des raisons de sécurité. Au total, les différents explosifs pesaient des centaines de kilogrammes.

Par mesure de sécurité, les autorités ont bouclé les zones et les routes environnantes pendant l’explosion.

La découverte du bunker et l’explosion contrôlée des munitions qu’il contenait s’inscrivent dans le cadre d’une campagne menée actuellement par l’Autorité de lutte contre les mines du ministère de la Défense pour ouvrir de plus en plus de parties du Golan aux randonneurs et aux touristes.

Le bunker a été découvert dans une zone du Golan occidental où se trouvait un avant-poste syrien, connu sous le nom d’al-Murtafa, qui était utilisé par l’armée syrienne pour tirer sur les communautés israéliennes de la vallée de Hula avant la guerre. La zone abrite aujourd’hui le mémorial de Mitzpeh Gadot, dédié à la Brigade Alexandroni.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...