Israël en guerre - Jour 195

Rechercher

Israël-Hamas : 26 pays de l’UE sur 27 réclament une « pause humanitaire immédiate »

Cette demande, que la Hongrie n'a pas reprise à son compte, signifie un "arrêt des combats" afin de permettre ensuite un cessez-le-feu durable, a expliqué le chef de la diplomatie européenne

Les troupes de Tsahal opèrent dans la bande de Gaza, dans une image publiée le 19 février 2024. (Crédit : armée israélienne)
Les troupes de Tsahal opèrent dans la bande de Gaza, dans une image publiée le 19 février 2024. (Crédit : armée israélienne)

Vingt-six pays sur les 27 de l’UE ont réclamé lundi une « pause humanitaire immédiate » à Gaza, au moment où l’armée israélienne dit préparer une offensive dans le sud du territoire palestinien où le groupe terroriste islamiste du Hamas est au pouvoir, a indiqué le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell.

Cette demande, que la Hongrie n’a pas reprise à son compte, signifie un « arrêt des combats » afin de permettre ensuite un cessez-le-feu durable, a expliqué M. Borrell lors d’une conférence de presse, à l’issue d’une réunion des ministres des Affaires étrangères de l’Union européenne.

La guerre à Gaza a éclaté lorsque le Hamas a envoyé 3 000 terroristes armés en Israël, le 7 octobre, pour mener une attaque brutale au cours de laquelle ils ont tué près de 1 200 personnes. Les terroristes ont également pris en otage 253 personnes, pour la plupart des civils, et les ont emmenées à Gaza. Israël a réagi en lançant une campagne militaire dont l’objectif vise à détruire le Hamas, à l’écarter du pouvoir à Gaza et à libérer les otages.

Les 26 pays se sont dits « très préoccupés » par l’éventualité d’une offensive à Rafah dans le sud de la bande de Gaza, a ajouté M. Borrell. La situation à Gaza est catastrophique et pourrait être « pire encore » si Israël maintient sa volonté de mener cette offensive, a-t-il déclaré.

Ces 26 Etats demandent à Israël de ne pas lancer d’action militaire à Rafah, a affirmé de son côté la ministre belge des Affaires étrangères Hadja Lahbib sur X.

Les combats ont continué lundi dans la bande de Gaza où Israël a annoncé avoir l’intention de poursuivre son offensive contre le Hamas pendant le Ramadan si les otages ne sont pas libérés d’ici là, y compris dans la région de Rafah, dans le sud, où sont réfugiés près d’un million et demi de civils palestiniens.

Interrogé sur le refus de la Hongrie de s’associer à la demande des 26 autres Etats, M. Borrell s’est refusé à tout commentaire, soulignant toutefois que si l’UE entend « jouer un rôle » dans la région, elle ne pourra le faire que si elle est « unie ».

Les Européens sont très divisés sur le conflit entre Israël et le Hamas. Certains pays, dont la Hongrie, mettent en avant le droit d’Israël à se défendre, tandis que d’autres, comme l’Espagne ou l’Irlande, réclament un cessez-le-feu immédiat pour mettre fin aux violences.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.