Israël, le projet « le plus réussi » en 120 ans pour un présentateur d’Al-Jazeera
Rechercher

Israël, le projet « le plus réussi » en 120 ans pour un présentateur d’Al-Jazeera

Le tweet en arabe de Faisal al-Qassem a entraîné des réponses critiques mais la majorité des personnes à répondre à son sondage ont semblé d'accord

Faisal al-Qassem (Capture d'écran :  YouTube)
Faisal al-Qassem (Capture d'écran : YouTube)

Un présentateur de chaîne de la télévision arabe, connu pour ses provocations, a qualifié Israël de projet le plus réussi des 20e et 21e siècles dans un tweet rédigé en arabe, samedi, entraînant un débat intense consacré à l’Etat juif sur ce réseau social.

« La majorité des Arabes, quand ils veulent vous insulter, vous qualifient de ‘Sioniste’ même s’ils savent très bien que le projet le plus réussi du dernier siècle et du siècle actuel est le projet sioniste », a écrit sur Twitter Faisal al-Qassem, animateur sur Al Jazeera de « La direction opposée », une émission de débat bien connue.

« Tous les projets arabes et en particulier celui du nationalisme arabe ont échoué et donc… Avant d’utiliser le mot ‘Sioniste’ comme insulte, rapprochez-vous d’une manière ou d’une autre de ce que le sionisme a accompli et là, vous pourrez parler », a-t-il ajouté.

Qassem a fréquemment critiqué un grand nombre de régimes arabes dans son émission et sur son compte Twitter, suivi par 5,5 millions d’abonnés, pour leurs politiques anti-démocratiques. Il avait également suscité la controverse en 2018 lorsqu’il avait accueilli sur son plateau le porte-parole arabophone de l’armée israélienne, Avichai Adraee.

De nombreuses réponses critiques ont afflué samedi et dimanche sur Twitter après la publication du post de Qassem.

Meshaal al-Nami, un chercheur koweïtien, a tweeté que « les mercenaires » de Qassem et d’Al-Jazeera « servent le sionisme en faisant se répandre le chaos et en frustrant et en abandonnant les Arabes et les musulmans ».

Mais lorsque l’animateur a demandé, dimanche, de participer à un sondage pour dire quels étaient les régimes à leurs yeux « les plus avancés, développés, démocratiques et prospères » en leur demandant de faire un choix entre Israël et les pays arabes, une majorité écrasante s’est prononcée en faveur de l’Etat juif.

Une vue de Tel Aviv, le 10 septembre 2018 (Crédit : Matanya Tausig/FLASH90)

82 % des 6 168 personnes qui ont répondu ont choisi Israël contre 18,3 % qui ont opté pour les régimes arabes.

Twitter ne fournit publiquement aucune donnée sur l’identité des individus ayant répondu au sondage. Néanmoins, l’enquête d’opinion et le tweet étaient en arabe – comme c’est le cas, en général, du fil d’actualité de Qassem.

Tandis qu’un certain nombre d’Etats arabes, en particulier une majorité de pays du Golfe, ont fait part d’une plus grande ouverture en faveur d’Israël, ces dernières années, plusieurs experts ont estimé que l’opinion publique arabe reste, pour sa part, largement hostile à l’Etat juif.

Les responsables israéliens ont salué Qassem pour ses publications sur Twitter, qu’ils ont partagé sur leurs propres comptes.

« Le docteur Faisal al-Qassem a raison. Le mouvement sioniste a réalisé l’ambition des Juifs qui était de retourner dans leur patrie et de reconstruire, en partant de zéro, un tout nouvel Etat sur les terres de leurs ancêtres », a écrit Ofir Gendelman, porte-parole arabophone du Premier ministre Benjamin Netanyahu dans un tweet, samedi.

« Je suis sioniste et fier de l’être. En l’espace de 71 ans, nous avons un transformé un État pauvre, qui manquait de ressources, en un Etat qui se trouve aujourd’hui au sommet des classements mondiaux en ce qui concerne le modernisme, les innovations, les sciences, la médecine et l’agriculture », a-t-il ajouté.

Adraee, porte-parole de l’armée, a pour sa part posté samedi une publication clamant que « Faisal al-Qassem dit la vérité. ‘Sioniste’ n’est pas une insulte, mais plutôt un mot qui entraîne l’admiration ».

Al Jazeera est l’une des quelques chaînes arabes de télévision à avoir accueilli des responsables israéliens dans ses émissions.

Un grand nombre de présentateurs des programmes d’Al-Jazeera critiquent toutefois vertement Israël et ses politiques vis-à-vis des Palestiniens en Cisjordanie et dans la bande de Gaza.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...