Rechercher

Israël lève 2 milliards de $ pour sa première émission d’obligations vertes à 10 ans

L'État a rejoint le club des pays émetteurs d'obligations vertes en levant des fonds pour aider à atteindre les objectifs nationaux liés au climat

Des militants participent à une marche pour le climat appelant le gouvernement à prendre des mesures pour réduire les émissions de gaz à effet de serre afin de limiter l'impact du changement climatique à Tel Aviv, le 28 octobre 2022. (Crédit : Oded Balilty/AP)
Des militants participent à une marche pour le climat appelant le gouvernement à prendre des mesures pour réduire les émissions de gaz à effet de serre afin de limiter l'impact du changement climatique à Tel Aviv, le 28 octobre 2022. (Crédit : Oded Balilty/AP)

Israël a lancé sa première émission d’obligations vertes à une échéance de 10 ans libellées en dollars, levant ainsi un total de 2 milliards de dollars par le biais d’une offre de dette internationale, alors que le gouvernement se prépare à atteindre son objectif d’une économie à émissions nulles d’ici 2050.

Israël est le 24e pays au monde à émettre des obligations vertes, conçues pour financer des objectifs environnementaux clés tels que ceux énoncés dans le plan d’action national sur le changement climatique qui vise à réduire les émissions de CO2. Le gouvernement entend réduire les émissions de gaz à effet de serre d’au moins 27 % d’ici 2030, par rapport à une référence de 2015, et arriver à « net-zéro » d’ici 2050.

Le ministère des Finances a déclaré avoir émis pour 2 milliards de dollars d’obligations vertes à un taux supérieur de 95 points de base au taux de référence des obligations d’État américaines à échéance similaire. La demande s’est élevée à environ 12 milliards de dollars, soit six fois le montant émis, car plus de 200 investisseurs de 35 pays, dont les États-Unis, le Royaume-Uni, l’Allemagne et les Émirats arabes unis, ont participé à cette offre internationale d’obligations.

Barclays, BNP Paribas, BofA Securities et Citi sont intervenus en tant que souscripteurs de l’offre. L’offre a suscité une « forte demande » de la part des investisseurs institutionnels asiatiques, notamment au Japon et en Corée, a précisé le ministère des Finances.

« La participation importante des plus grands investisseurs institutionnels du monde, à cette émission, est un signe de la grande confiance que les investisseurs ont dans l’État d’Israël et dans la force de l’économie israélienne et nous oblige à poursuivre une politique responsable qui fera avancer l’économie israélienne », a déclaré le ministre des Finances, Bezalel Smotrich. « Nous continuerons à travailler pour faire progresser l’économie israélienne et à maintenir les liens avec les investisseurs internationaux. »

La « demande impressionnante » a été menée par des investisseurs stratégiques de « haute qualité » tels que les banques centrales, les fonds de pension et les compagnies d’assurance, qui détiennent les titres de l’État d’Israël depuis longtemps, a ajouté le ministère.

Le ministre des Finances Bezalel Smotrich participe à une réunion du gouvernement au bureau du Premier ministre à Jérusalem le 8 janvier 2023. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)

Les obligations vertes établissent un lien entre les investisseurs sur le marché des capitaux et les objectifs du gouvernement en matière de durabilité et d’environnement et sont destinées à contribuer à la réalisation de ces objectifs, a déclaré le ministère. Le produit des émissions d’obligations vertes servira à soutenir et à financer des projets liés au climat ou d’autres types de projets environnementaux dans des domaines tels que les transports propres, les énergies renouvelables, et notamment la production d’énergie solaire ainsi que l’installation de panneaux solaires sur les bâtiments gouvernementaux, le dessalement, le compostage et la construction de bâtiments à énergie zéro.

« L’État d’Israël a réussi à franchir une étape importante dans le financement de ses activités malgré l’incertitude qui règne sur les marchés des capitaux », a déclaré Gil Cohen, vice Trésorier général « L’émission appuie la stratégie de gestion de la dette du gouvernement, et en particulier la diversification des sources de financement et l’élargissement de la base d’investisseurs. »

« Les résultats de l’émission témoignent de la confiance des grands investisseurs mondiaux dans l’économie israélienne », a ajouté Cohen.

L’émission d’obligations a été lancée suite à l’adhésion d’Israël, en novembre, à une initiative de la Maison Blanche qui vise à éliminer les émissions nettes de carbone d’ici 2050 pour toutes les activités gouvernementales, dans un effort à la fois pour réduire les émissions liées au dérèglement climatique et pour donner l’exemple aux marchés afin qu’ils adoptent la même démarche. Avant l’émission de la dette, le bureau du Trésorier général de l’époque avait publié un plan pour les obligations vertes, destinées, selon lui, à fournir des fonds pour des projets nouveaux et existants qui sont durables et bénéfiques pour la planète.

« Le succès de l’émission d’obligations vertes reflète la crédibilité attribuée au gouvernement israélien pour atteindre les objectifs environnementaux fixés par le gouvernement », a déclaré Yali Rothenberg, Trésorière générale du ministère des Finances.

Israël a émis des obligations libellées en dollars sur les marchés internationaux en janvier 2020, avant l’apparition de la pandémie de coronavirus, en émettant des obligations à échéances de 10 et 30 ans pour un total de 3 milliards de dollars. La même année, l’État a vendu ses premières obligations à une échéance de 100 ans dans le cadre d’une émission obligataire de 5 milliards de dollars afin de contribuer au financement d’un plan de relance massif visant à atténuer les dommages économiques causés par la pandémie de coronavirus.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.