Rechercher

Israel maintient pour le moment le port du masque obligatoire

Les stocks de vaccins seront vérifiés pour faire face à l'arrivée d'un éventuel nouveau variant

Un homme âgé, portant un masque en pleine crise de la COVID-19, se promène dans le parc Saker à Jérusalem, le 19 avril 2020. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)
Un homme âgé, portant un masque en pleine crise de la COVID-19, se promène dans le parc Saker à Jérusalem, le 19 avril 2020. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)

Le gouvernement israélien a décidé d’adopter une approche attentiste face aux augmentations alarmantes du nombre de cas de COVID en Asie et en Europe, et affirme qu’une nouvelle souche dangereuse reste « possible ».

Le Premier ministre Naftali Bennett et le ministre de la Santé Nitzan Horowitz ont annoncé que les exigences en matière de masques se poursuivront jusqu’à Pessah, et ce en réponse aux craintes d’une nouvelle souche.

Les responsables vérifieront également les inventaires de vaccins et de médicaments « avant la possibilité d’une souche grave de coronavirus, si elle devait être trouvée », selon un communiqué du gouvernement.

Aucun autre changement majeur n’a été annoncé.

Le nombre de cas de coronavirus en Israël reste relativement élevé, avec quelque 5 800 nouveaux cas quotidiens selon une moyenne sur sept jours. Plus de 300 personnes sont toujours hospitalisées dans un état grave.

Le nombre de morts s’élève à 10 405, selon les statistiques du ministère de la Santé publiées mercredi soir.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...