Rechercher

Israël nomme sa première ambassadrice en Égypte

Amira Oron, qui dirige le département des relations économiques avec le Moyen-Orient du ministère des Affaires étrangères, prendra ses fonctions l'été prochain

Amira Oron (Crédit : capture d'écran via Channel 10)
Amira Oron (Crédit : capture d'écran via Channel 10)

Le ministère des Affaires étrangères israélien a annoncé mardi qu’Amira Oron a été choisie comme ambassadrice d’Israël en Égypte, elle est la première femme à occuper ce poste.

Madame Oron, un haut fonctionnaire du ministère, a déjà été en poste au Caire et à Ankara, et a dirigé la division égyptienne du ministère des Affaires étrangères. Elle dirige actuellement le département des relations économiques du ministère pour le Moyen-Orient.

Si le gouvernement approuve sa nomination, elle remplacera l’ambassadeur actuel en Égypte, David Govrin, l’été prochain.

En 2017, Govrin et son personnel sont rentrés en Israël pour une période de huit mois en raison de menaces à la sécurité non spécifiées. De retour en Égypte, ils ont repris le travail au domicile de l’ambassadeur dans la banlieue du Caire.

Cette image du 9 septembre 2015 diffusée sur la page Facebook officielle de l’ambassade d’Israël en Égypte montre la plaque apposée lors de la réouverture de l’ambassade au Caire, quatre ans après le saccage par une foule égyptienne du site où la mission était auparavant située (Crédit : page officielle Facebook de l’ambassade d’Israël en Égypte via AP)

Le 9 septembre 2011, plusieurs milliers de manifestants sont entrés de force dans l’ambassade d’Israël à Gizeh, au Caire, après avoir abattu un mur d’enceinte.

Les manifestations ont commencé en réaction à l’assassinat involontaire de cinq gardes de sécurité égyptiens par des soldats de Tsahal lors d’une tentative d’arrestation de terroristes qui avaient tendu une embuscade et tué huit Israéliens le long de la frontière entre l’Égypte et Israël.

Suite à l’intervention de la Maison Blanche, l’Égypte a envoyé des commandos dans le complexe de l’ambassade pour sauver le personnel israélien. L’attaque a incité la quasi-totalité du personnel de l’ambassade à quitter les lieux au cours de l’une des pires crises qui ait frappé les relations entre les deux pays.

Des manifestants égyptiens démolissent un mur de béton protégeant l’ambassade d’Israël au Caire, le 9 septembre 2011. (Crédit : AP/Amr Nabil)

L’Égypte a été le premier pays arabe à faire la paix avec Israël en 1979, mais les relations ont toujours été glaciales en raison du soutien de la population égyptienne aux Palestiniens.

Ces dernières années, les deux pays ont entretenu des liens plus étroits en matière de renseignement et de sécurité en raison de leur hostilité commune envers les groupes terroristes islamistes et d’autres préoccupations régionales communes.

L’Égypte joue un rôle clé dans les tentatives visant à mettre fin aux hostilités entre Israël et le Hamas, ainsi que dans les pourparlers de réconciliation inter-palestinienne.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...