Israël ouvre une enquête contre Apple accusé de ralentir les iPhones
Rechercher

Israël ouvre une enquête contre Apple accusé de ralentir les iPhones

Un responsable local a été interrogé par les autorités qui soupçonnent l’entreprise de violer la loi israélienne

Illustration : Un iPhone 7 le 16 septembre 2016 à Madrid en Espagne (Crédit : Gonzalo Arroyo Moreno / Images Getty via JTA)
Illustration : Un iPhone 7 le 16 septembre 2016 à Madrid en Espagne (Crédit : Gonzalo Arroyo Moreno / Images Getty via JTA)

Les autorités israéliennes ont annoncé mardi avoir ouvert une enquête contre Apple pour violation présumée de ses obligations vis-à-vis des utilisateurs, en omettant de révéler que des mises à jour prétendument innocentes ralentiraient les performances des anciens modèles d’iPhone.

Rony Friedman, PDG d’Apple Israël, a été interrogé mardi dans les bureaux de l’Autorité pour la protection des consommateurs et le commerce équitable, une agence gouvernementale faisant partie du ministère de l’Economie, ont signalé les médias en hébreu.

Cette décision a été prise après que le géant de l’électronique a révélé en décembre qu’il proposait des mises à jour logicielles qui ralentissaient les anciens téléphones afin de prolonger la durée de vie des batteries.

Suite aux nombreuses plaintes des utilisateurs qui ont déclaré que les performances de leur iPhone se sont dégradées après les mises à jour, Apple avait expliqué à l’époque que les mises à jour étaient destinées à corriger les irrégularités dans la consommation d’énergie des téléphones et pour éviter que les appareils ne s’éteignent soudainement.

Les iPhones affectés sont les iPhone 6, les iPhone 6s, les iPhone SE et les iPhone 7.

L’Autorité de protection des consommateurs soupçonne qu’Apple n’a pas fourni aux clients les informations « essentielles » sur les mises à jour logicielles. Apple a peut-être ainsi violé la loi israélienne concernant les informations erronées données aux clients.

En décembre, une semaine après la divulgation d’Apple, un recours collectif de 125 millions de dollars a été intenté à Tel-Aviv à la suite d’au moins quatre poursuites similaires intentées aux États-Unis. Les requêtes déposées aux États-Unis ont soutenu que face aux ralentissements de leurs appareils, les consommateurs ont conclu qu’ils devaient acheter de nouveaux iPhones plus coûteux.

Le recours collectif israélien a déclaré que les utilisateurs dépendent entièrement du jugement d’Apple concernant leur utilisation du système d’exploitation et du téléphone portable, selon le site Web Patently Apple.

Ils accusent Apple de ne pas respecter ses obligations fondamentales envers les utilisateurs en omettant de divulguer que les mises à jour logicielles auraient des conséquences négatives sur l’utilisation de leur téléphone. Les plaintes ont affirmé que les mises à jour logicielles compromettaient la capacité des consommateurs à naviguer sur le Web, à consulter leurs courriels et à utiliser diverses applications, et que les consommateurs auraient dû être informés des ralentissements potentiels avant de télécharger les mises à jour du système d’exploitation.

Les requêtes ont également accusé Apple d’avoir « un intérêt évident à cacher les informations aux utilisateurs, car il préférerait qu’ils remplacent les anciens iPhones avec de nouveaux iPhones dès que possible. »

L’équipe de JTA a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...