Israël perd le contrôle du virus, dit la Société des maladies infectieuses
Rechercher
2 907 personnes ont été contaminées en sept jours

Israël perd le contrôle du virus, dit la Société des maladies infectieuses

Selon le syndicat des médecins, l'âge moyen des malades s'élève et des actions sont nécessaires ; les ministres approuveront de nouvelles restrictions, dit Netanyahu

Un employé du Magen David Adom s’apprête à tester un patient présentant des symptômes de coronavirus à Jérusalem, le 23 juin 2020. (Crédit : Yonatan Sindel / Flash90)
Un employé du Magen David Adom s’apprête à tester un patient présentant des symptômes de coronavirus à Jérusalem, le 23 juin 2020. (Crédit : Yonatan Sindel / Flash90)

La dirigeante de la Société israélienne des maladies infectieuses a écrit, dimanche, au directeur-général du ministère de la Santé, l’avertissant que le pays est sur le point de perdre le contrôle de l’épidémie de coronavirus.

Dans un courrier adressé à Chezy Levy, la cheffe de la Société israélienne des maladies infectieuses, Miri Weinberger, a averti que non seulement le nombre de cas des personnes contaminées augmentait mais également leur âge – une indication que des formes graves de coronavirus pourraient faire leur réapparition, les complications survenant de prime abord chez les personnes âgées.

« Au cours des deux dernières semaines, nous avons assisté à une hausse spectaculaire du nombre d’infections quotidiennes au coronavirus. Il y a eu également, ces derniers jours, une hausse de l’âge des personnes qui ont été hospitalisées, atteintes par la maladie », écrit Weinberger.

« Nous sommes sur le point de perdre le contrôle de l’épidémie en Israël. Nous sommes presque arrivés au point de non-retour, au point des infections massives, où il y aura un nombre important de personnes gravement malades. La fenêtre d’action est en train de se fermer et si nous ne commençons pas à agir au début de cette semaine, alors nous allons rater l’occasion et nous prenons même le risque de perdre le contrôle des événements », a ajouté Weinberger dans sa missive.

Elle a fait un certain nombre de recommandations dans sa lettre pour mieux contrôler la propagation du virus, a fait savoir la chaîne Kan, prônant notamment les dépistages et la traque des contacts ainsi une meilleure protection pour les personnels médicaux en charge de malades de la COVID-19. Elle a également fait l’inventaire des médicaments efficaces et il a soumis un plan multi-annuel pour gérer l’épidémie.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, portant un masque de protection, préside la réunion hebdomadaire du cabinet à Jérusalem, le 31 mai 2020. (Photo par RONEN ZVULUN / POOL / AFP)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré, dimanche, que le « cabinet du coronavirus » israélien – qui a pour mission de diriger la réponse gouvernementale à la pandémie – allait se réunir pour réimposer des restrictions sur les rassemblements dans ce contexte d’augmentation des infections, soulignant également la nécessité de renforcer la mise en oeuvre des directives.

Dans un entretien accordé samedi à la Douzième chaîne, le vice-ministre de la Santé Yoav Kisch a expliqué que, parmi les mesures possibles qui ont été proposées par le ministère de la Santé, les programmes estivaux en direction des jeunes pourraient être limités ainsi que la taille des rassemblements. Des groupes sous forme de « capsules » – des groupes d’employés travaillant toujours ensemble au même moment – pourraient être imposées dans les institutions d’enseignement et dans les entreprises et commerces.

Selon les données les plus récentes du ministère de la Santé, qui ont été transmises dimanche matin, 76 nouveaux cas de coronavirus ont été enregistrés depuis samedi soir, ce qui amène le nombre total de malades dans le pays à 23 497.

Le bilan des décès des suites de l’épidémie, pour sa part, s’élève à 318 – avec un mort de plus depuis samedi soir. Aucun détail n’a été donné sur cette nouvelle victime de la maladie.

Le nombre de cas actifs, dimanche matin, était de 6161. 45 personnes se trouvent actuellement dans un état grave – soit quatre de plus depuis samedi soir. 24 personnes ont été placées sous respirateur.

Cinquante personnes étaient, pour leur part, dans un état modéré. Toutes les autres ne présentent qu’une forme légère ou asymptomatique de la maladie.

Trois personnes ont succombé à la COVID-19 dans la journée de samedi et notamment une jeune femme de 19 ans, qui s’est éteinte au centre médical Hadassah-Ein Kerem dans la journée. Elle devient la plus jeune victime de la maladie en Israël.

Il y a eu, ces derniers jours, 400 à 500 nouveaux malades par jour en moyenne – un chiffre qui n’avait pas été vu depuis le début du mois d’avril.

Les chiffres de la semaine dernière indiquent que 2 907 personnes ont été contaminées en sept jours, ce qui représente un chiffre supérieur au nombre de tout le mois de mai.

Des travailleurs portant des combinaisons désinfectent une aire de jeux publique à Bat Yam, le 18 mars 2020. (Crédit : Tomer Neuberg / Flash90)

Pour tenter de stopper la hausse des infections, la Knesset, mercredi soir, a présenté un projet de loi visant à restaurer le programme de surveillance du Shin Bet pour traquer les porteurs du coronavirus et ceux qui se trouvent en contact avec eux – malgré l’opposition de l’agence elle-même.

De plus, le ministre de la Défense Benny Gantz a ordonné au commandement intérieur d’ouvrir des hôtels supplémentaires pour les malades du coronavirus et pour des desseins de quatorzaine. L’armée exploite actuellement six structures pour les personnes infectées et ceux qui ne sont pas en mesure de s’isoler chez eux de manière appropriée.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...