Israël pourrait éliminer Assad s’il laisse l’Iran attaquer depuis la Syrie
Rechercher

Israël pourrait éliminer Assad s’il laisse l’Iran attaquer depuis la Syrie

Alors que l'Iran cherche à frapper Israël, Yuval Steinitz confie que ce serait la "fin" pour le président syrien, mais précise qu'il ne s'agit là que d'une "opinion personnelle"

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu (à droite) et le ministre de l'Énergie Yuval Steinitz assistent à la réunion hebdomadaire du cabinet à Jérusalem le 16 août 2015 (Crédit photo: Marc Israël Sellem / Pool)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu (à droite) et le ministre de l'Énergie Yuval Steinitz assistent à la réunion hebdomadaire du cabinet à Jérusalem le 16 août 2015 (Crédit photo: Marc Israël Sellem / Pool)

Un ministre israélien a menacé lundi que l’Etat juif pourrait éliminer le président syrien Bashar el-Assad si son régime n’empêche pas les forces iraniennes de lancer des attaques contre Israël à partir de son territoire.

L’avertissement intervient alors que Téhéran projette de lancer des missiles de représailles contre Israël.

Les dirigeants de la République islamique se sont promis de répondre à plusieurs attaques israéliennes présumées en Syrie qui visaient des installations iraniennes et ont tué au moins sept membres du Corps des Gardiens de la Révolution iranienne. Les responsables de la défense israélienne ont averti dimanche que l’Iran avait l’intention de riposter en lançant des missiles sur des cibles militaires dans le nord d’Israël dans un avenir proche.

« Si Assad continue de laisser les Iraniens opérer à partir du sol syrien, il doit savoir qu’il signe son propre arrêt de mort et que ce sera sa fin. Nous allons renverser son régime », a déclaré Yuval Steinitz, ministre de l’Infrastructure nationale, de l’Energie et des ressources en eau, sur le site Internet de Ynet.

« Assad ne peut pas rester assis calmement dans son palais et réhabiliter son régime tout en laissant la Syrie devenir une base d’attaques contre l’Etat d’Israël. C’est très clair », a déclaré M. Steinitz, membre du Cabinet de sécurité israélien.

Steinitz a ensuite publié un communiqué précisant qu’il ne faisait qu’“exprimer son point de vue personnel”.

Téhéran a promis de se venger après que la base militaire T-4 en Syrie a été frappée lors d’un raid aérien le 9 avril, tuant au moins sept membres du Corps des Gardiens de la Révolution iranienne. La frappe a été largement attribuée à Israël, bien que Jérusalem ait refusé de commenter. T-4 était la base à partir de laquelle Israël a déclaré que l’Iran avait lancé un drone d’attaque contre Israël en février. À la fin du mois dernier, une deuxième frappe, prétendument menée par Israël, contre une base contrôlée par l’Iran dans le nord de la Syrie aurait tué plus de deux douzaines de soldats iraniens.

Dimanche, tous les bulletins d’informations israéliens du soir ont rapporté que l’armée et les services de renseignement israéliens avaient repéré les préparatifs de l’Iran en Syrie pour exercer ses représailles, en utilisant son Corps des Gardiens de la Révolution islamique, le groupe terroriste Hezbollah et les milices chiites locales pour tirer une pluie de missiles guidés de précision, probablement sur des cibles militaires israéliennes dans le nord du pays.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...