Rechercher

Israël refuse d’extrader l’ado accusé de menaces antisémites

Le parquet israélien devrait inculper le jeune homme de 18 ans de crimes impliquant une extorsion avec des menaces, d'avoir entraîné des paniques et de blanchiment d'argent

Le centre communautaire juif de Nashville, Tennessee, après une menace à la bombe reçue le 9 janvier 2017. (Crédit : capture d'écran The Tennessean)
Le centre communautaire juif de Nashville, Tennessee, après une menace à la bombe reçue le 9 janvier 2017. (Crédit : capture d'écran The Tennessean)

Israël a refusé dimanche une demande américaine d’extradition d’un adolescent israélo-américain qui est accusé d’avoir passé des centaines d’appels de menace à la bombe à des institutions juives ces derniers mois.

Selon la Deuxième chaîne, Israël a refusé la demande du département américain de la Justice pour extrader l’adolescent d’Asheklon aux Etats-Unis pour qu’il y soit jugé, et a indiqué que les procureurs israéliens prévoyaient de le mettre en examen lundi.

Le parquet israélien devrait inculper le jeune homme de 18 ans de crimes impliquant une extorsion avec des menaces, d’avoir entraîné des paniques et de blanchiment d’argent.

Vendredi, il a été accusé aux Etats-Unis de 28 chefs d’accusations d’appels menaçants et de signalement de fausses informations à la police, selon l’acte d’inculpation présenté à une cour fédérale d’Orlando, en Floride.

D’autre part, il a été accusé de trois chefs d’accusation d’appels menaçants, de fausses informations et de harcèlement sur internet devant une cour fédérale d’Athens, en Géorgie.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...