« Israël s’assèche une fois encore » : l’Autorité de l’eau relance une campagne
Rechercher

« Israël s’assèche une fois encore » : l’Autorité de l’eau relance une campagne

Les Israéliens ont été vivement appelés à limiter l'usage de l'eau alors que le changement climatique et la croissance démographique entraînent une réduction des ressources

Vue du lac de Tibériade, dans le nord d'Israël, le 19 avril 2017 (Isaac Harari / FLASH90)
Vue du lac de Tibériade, dans le nord d'Israël, le 19 avril 2017 (Isaac Harari / FLASH90)

L’Autorité israélienne chargée de la gestion de l’eau a relancé une campagne mardi recommandant vivement aux citoyens de réduire l’usage de l’eau sous le slogan : « Israël s’assèche ».

L’objectif de la campagne est d’encourager les Israéliens à limiter leur utilisation de l’eau, en en faisant un mode de vie.

Cette nouvelle initiative est une version modernisée d’une campagne de publicité à la télévision puissante qui était diffusée entre les années 1990 et 2000, dans laquelle des célébrités avaient souligné les « années de sécheresse » et le « niveau du lac de Tibériade qui ne cesse de baisser ». Alors qu’ils s’exprimaient douloureusement devant la caméra, leurs images commençaient à se craqueler et à peler – comme le sol du pays.

Un travail majeur de désalinisation et d’autres technologies mises en place avaient permis à l’Autorité de l’eau de mettre un terme à cette campagne en 2013.

Ninet Tayeb in the no-longer-broadcast 'Israel is drying out' commercial (photo credit: YouTube screenshot)
Ninet Tayeb dans la campagne qui n’est plus diffusée aujourd’hui « Israël s’assèche » (Crédit: capture d’écran : YouTube )

Toutefois, Israël est entré en 2018 dans sa sixième année de sécheresse consécutive et le changement climatique, la croissance démographique et l’augmentation de l’usage de l’eau suscitent l’inquiétude.

Selon la chaîne Hadashot, la situation dans le nord d’Israël est la plus difficile depuis 100 ans. L’Autorité de l’eau a averti qu’à moins d’un changement dans l’usage de l’eau, il pourrait y avoir des périodes l’années prochaine où « on nous coupera l’eau », a fait savoir la chaîne.

« Nous nous trouvons maintenant dans une situation permanente de changement climatique », a dit Doron Markel, directeur du département chargé du lac de Tibériade au sein de l’Autorité de l’eau au mois d’octobre. « Ce n’est pas une période de ‘on a une saison sèche, et après on aura une saison pluvieuse’. Ce n’est pas comme l’époque de Pharaon, où sept années de pluie survenaient après sept années de sécheresse ».

Lors du lancement de la campagne, le ministre des Ressources hydrauliques, Yuval Steinitz, avait indiqué se focaliser sur la préservation de l’environnement et de la nature israélienne.

« Nous sauvons l’eau non seulement pour avoir quelque chose à boire et pour nous laver mais pour sauver l’agriculture israélienne et préserver les ressources naturelles de la terre d’Israël, les ruisseaux et le lac de Tibériade », avait-il dit.

La campagne de publicité entre dans le cadre d’une initiative plus large de préservation de l’eau qui inclura la réduction des quotas d’eau pour l’agriculture, la limitation du jardinage municipal, la construction d’une usine de désalinisation supplémentaire, la réparation et la modernisation des systèmes d’eau municipaux et de traitement des eaux usées, et l’ajout d’eau dans le lac de Tibériade, a rapporté le site économique Calcalist.

Melanie Lidman a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...