Israël se prépare à une nouvelle campagne de vaccination dans 6 mois
Rechercher

Israël se prépare à une nouvelle campagne de vaccination dans 6 mois

Cette campagne visera aussi les enfants ; le Premier ministre dit aux Israéliens de "préparer leurs bras" une nouvelle fois après des accords conclus avec Pfizer et Moderna

Une jeune Israélienne reçoit une injection de vaccin COVID-19, dans un centre de vaccination Clalit à Holon, le 4 février 2021. (Chen Leopold/Flash90)
Une jeune Israélienne reçoit une injection de vaccin COVID-19, dans un centre de vaccination Clalit à Holon, le 4 février 2021. (Chen Leopold/Flash90)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré, mardi, que l’État juif était en train de se préparer pour une nouvelle campagne de vaccination contre le coronavirus dans six mois, qui comprendra les enfants. Israël vient de finaliser de nouveaux accords avec Pfizer et Moderna, portant sur l’achat de millions de nouvelles doses.

« Préparez vos bras… et vos enfants », a-t-il commenté au cours d’une conférence de presse, prédisant que l’utilisation des vaccins anti-COVID sera approuvée, d’ici-là, chez les enfants.

Il a aussi mis en garde contre de nouveaux variants du coronavirus ou même contre « un nouveau virus », disant qu’il n’y aurait pas de résurgence de l’épidémie s’il ne devait pas y avoir de « mauvaise surprise ».

Les propos de Netanyahu ont paru s’inspirer de ceux qui ont été tenus par le directeur-général de Pfizer, Albert Bourla, la semaine dernière, qui a déclaré penser qu’une troisième dose du vaccin développé par sa firme serait nécessaire « six à douze mois » après l’injection des deux premières doses, et une fois par an après. Pfizer a indiqué que son vaccin, produit l’entreprise allemande BioNTech, restait efficace à 91 % après six mois.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu au cours d’une conférence de presse au bureau du Premier ministre à Jérusalem, le 20 avril 2021. (Crédit : Kobi Gideon / GPO)

Israël a finalisé ses derniers accords avec Pfizer et Moderna il y a 24 heures. Le nombre exact de doses fournies par chacune des deux firmes reste indéterminé mais, selon les médias israéliens, le pays aurait acquis un total de 18 millions de doses auprès des deux compagnies américaines, avec l’option d’en acheter encore des millions de plus.

Des flacons du vaccin Pfizer-BioNTech COVID-19 à l’hôpital Ichilov de Tel Aviv, le 20 décembre 2020. (AP Photo/Ariel Schalit)

Selon l’accord, les doses qui seront livrées seront adaptées, si nécessaire, aux différents variants de la COVID-19.

Israël doit encore rendre public le calendrier précis de la mise à disposition des vaccins auprès des enfants – quand leur usage sera approuvé. Au début du mois, Pfizer a demandé l’autorisation d’utiliser ses doses pour immuniser les adolescents de 12 à 15 ans aux États-Unis.

Cette requête a été déposée auprès de la FDA (Food and Drug Administration) américaine à l’issue des essais cliniques de Phase III du vaccin Pfizer dans ce groupe d’âge. Le produit a montré une efficacité de 100% en termes de protection contre coronavirus, selon la firme.

L’association israélienne des pédiatres a appelé les parents et les médecins de famille à faire vacciner les enfants lorsque le vaccin serait approuvé. Actuellement, il bénéficie d’une autorisation délivrée en urgence pour les 16 ans et plus.

Presque 5 millions d’Israéliens, plus de la moitié de la population du pays, ont d’ores et déjà bénéficié des deux doses de vaccin.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...