Rechercher

Israéliens et Palestiniens en extase devant le succès du Maroc à la Coupe du monde

Les supporters d'Israël, de Cisjordanie et de Gaza ont célébré les Lions de l'Atlas ; la police aurait fait un usage excessif de la force pour disperser les célébrations à Jérusalem-Est

  • Des Palestiniens regardant le match de quart de finale de la Coupe du monde Qatar 2022 entre le Maroc et le Portugal, à Naplouse, en Cisjordanie, le 10 décembre 2022. (Crédit : Nasser Ishtayeh/Flash90)
    Des Palestiniens regardant le match de quart de finale de la Coupe du monde Qatar 2022 entre le Maroc et le Portugal, à Naplouse, en Cisjordanie, le 10 décembre 2022. (Crédit : Nasser Ishtayeh/Flash90)
  • Des Palestiniens célébrant la victoire du Maroc sur le Portugal après le match de quart de finale de la Coupe du monde Qatar 2022 dans les rues de Hébron, en Cisjordanie, le 10 décembre 2022. (Crédit : Hazem Bader/AFP)
    Des Palestiniens célébrant la victoire du Maroc sur le Portugal après le match de quart de finale de la Coupe du monde Qatar 2022 dans les rues de Hébron, en Cisjordanie, le 10 décembre 2022. (Crédit : Hazem Bader/AFP)
  • Des Palestiniens célébrant la victoire du Maroc sur le Portugal après le match de quart de finale de la Coupe du monde Qatar 2022 dans les rues de Hébron, en Cisjordanie, le 10 décembre 2022. (Crédit : Hazem Bader/AFP)
    Des Palestiniens célébrant la victoire du Maroc sur le Portugal après le match de quart de finale de la Coupe du monde Qatar 2022 dans les rues de Hébron, en Cisjordanie, le 10 décembre 2022. (Crédit : Hazem Bader/AFP)
  • Des fans de football palestiniens aux visages peints aux couleurs des drapeaux national et marocain regardant le match de football de huitième de finale de la Coupe du monde Qatar 2022 entre le Portugal et le Maroc dans la ville de Gaza, le 10 décembre 2022. (Crédit : Mohammed Abed/AFP)
    Des fans de football palestiniens aux visages peints aux couleurs des drapeaux national et marocain regardant le match de football de huitième de finale de la Coupe du monde Qatar 2022 entre le Portugal et le Maroc dans la ville de Gaza, le 10 décembre 2022. (Crédit : Mohammed Abed/AFP)
  • Des Palestiniens brandissant des banderoles, indiquant en arabe « un peuple, un pays" avec des drapeaux marocains et palestiniens alors qu'ils regardent la retransmission en direct du match de quart de finale de la Coupe du monde de football entre le Maroc et le Portugal joué au Qatar, à Naplouse, en Cisjordanie, le 10 décembre 2022. (Crédit : AP Photo/Majdi Mohammed)
    Des Palestiniens brandissant des banderoles, indiquant en arabe « un peuple, un pays" avec des drapeaux marocains et palestiniens alors qu'ils regardent la retransmission en direct du match de quart de finale de la Coupe du monde de football entre le Maroc et le Portugal joué au Qatar, à Naplouse, en Cisjordanie, le 10 décembre 2022. (Crédit : AP Photo/Majdi Mohammed)
  • Des Palestiniens regardant la victoire du Maroc sur le Portugal, après le match de quart de finale de la Coupe du monde de football Qatar 2022 dans les rues de Hébron, en Cisjordanie, le 10 décembre 2022. (Crédit : Hazem Bader/AFP)
    Des Palestiniens regardant la victoire du Maroc sur le Portugal, après le match de quart de finale de la Coupe du monde de football Qatar 2022 dans les rues de Hébron, en Cisjordanie, le 10 décembre 2022. (Crédit : Hazem Bader/AFP)
  • Des Arabes israéliens célébrant le premier but du Maroc lors du match de la Coupe du monde de football Qatar 2022 entre le Maroc et le Portugal, dans un café à Jaffa, le 10 décembre 2022. (Crédit : Ahmad Gharabli/AFP)
    Des Arabes israéliens célébrant le premier but du Maroc lors du match de la Coupe du monde de football Qatar 2022 entre le Maroc et le Portugal, dans un café à Jaffa, le 10 décembre 2022. (Crédit : Ahmad Gharabli/AFP)
  • Des supporters palestiniens soulevant des drapeaux marocains et applaudissant en regardant le match de la Coupe du monde Qatar 2022 entre le Portugal et le Maroc dans la ville de Gaza, le 10 décembre 2022. (Crédit : Mohammed Abed/AFP)
    Des supporters palestiniens soulevant des drapeaux marocains et applaudissant en regardant le match de la Coupe du monde Qatar 2022 entre le Portugal et le Maroc dans la ville de Gaza, le 10 décembre 2022. (Crédit : Mohammed Abed/AFP)
  • Des fans de football palestiniens brandissant des drapeaux nationaux et marocains pour célébrer la victoire du Maroc lors du huitième de finale de la Coupe du monde de football Qatar 2022 contre le Portugal, dans la ville de Gaza, le 10 décembre 2022. (Crédit : Mohammed Abed/AFP)
    Des fans de football palestiniens brandissant des drapeaux nationaux et marocains pour célébrer la victoire du Maroc lors du huitième de finale de la Coupe du monde de football Qatar 2022 contre le Portugal, dans la ville de Gaza, le 10 décembre 2022. (Crédit : Mohammed Abed/AFP)

Samedi soir, des célébrations ont eu lieu en Israël, en Cisjordanie et à Gaza, alors que des fans de football en liesse célébraient la victoire historique de l’équipe nationale marocaine sur le Portugal en quart de finale de la Coupe du monde.

Le Maroc a battu l’équipe portugaise 1 à 0 au Qatar, éliminant la méga-star Cristiano Ronaldo du tournoi et faisant des Lions de l’Atlas la première équipe africaine et la première équipe arabe à atteindre les demi-finales de la Coupe du monde, où ils affronteront la France – les grands favoris du tournoi – mercredi.

Des fans de football euphoriques à travers le Moyen-Orient et l’Afrique ont adopté l’équipe comme la leur, beaucoup notant que l’équipe marocaine – qui a également battu l’Espagne en huitième de finale – s’est montrée victorieuse contre des équipes de pays qui avaient historiquement colonisé le royaume nord-africain.

Des célébrations ont eu lieu dans les communautés arabes de tout Israël, avec des feux d’artifice dans les villes du nord de Wadi Ara, Baqa al-Gharbiyye et Bueine Nujeidat.

Les conducteurs ont klaxonné à Umm al-Fahm et des bonbons ont été distribués dans les rues de Tayibe pour célébrer la victoire marocaine, selon le site d’information Walla.

Toutefois, des affrontements sporadiques ont été signalés à Jérusalem-Est entre des résidents locaux et la police, accusée d’avoir fait un usage excessif de la force pour disperser les célébrations.

« La police a dispersé ceux qui célébraient et a fait usage de la violence », a déclaré un résident local sous couvert d’anonymat au site d’information Ynet. « Nous avons célébré comme partout ailleurs, mais malheureusement ils ont voulu nous priver de la joie apportée par l’équipe marocaine. »

La police n’a fait aucun commentaire sur ces allégations.

Des Palestiniens célébrant la victoire du Maroc sur le Portugal après le match de quart de finale de la Coupe du monde Qatar 2022 dans les rues de Hébron, en Cisjordanie, le 10 décembre 2022. (Crédit : Hazem Bader/AFP)

Dans la ville de Tel Sheva, dans le sud du pays, un jeune de 17 ans a été arrêté pour avoir jeté une pierre sur une voiture de police lors des célébrations qui ont suivi la victoire du Maroc.

Le Maroc a des liens culturels et religieux profonds avec l’État juif, et des centaines de milliers d’Israéliens sont issus de familles juives qui ont fui le royaume d’Afrique du Nord.

Ces liens se sont encore renforcés dans le sillage des Accords d’Abraham, qui ont vu Rabat normaliser ses liens avec Jérusalem en 2020.

« Je suis heureux, mais ce n’est pas parce que j’ai des racines marocaines, mais surtout parce que je soutiens les outsiders et que le Maroc a joué intelligemment, en utilisant les outils dont il disposait », a déclaré Rafi Nidam, PDG de l’équipe de football SC Ashdod, au site d’information Walla. « J’aime que le petit gars joue au football contre les grands et je n’exclus absolument pas qu’ils gagnent la Coupe du monde. Leur succès devrait inspirer le football israélien. »

« Évidemment, ce n’est pas des plus encourageants de les voir se précipiter pour célébrer en hissant le drapeau palestinien, mais je ne sais pas si cela est dirigé contre nous », a ajouté Nidam.

Des Palestiniens célébrant la victoire du Maroc sur le Portugal après le match de quart de finale de la Coupe du monde Qatar 2022 dans les rues de Hébron, en Cisjordanie, le 10 décembre 2022. (Crédit : Hazem Bader/AFP)

La victoire du Maroc au Qatar a également touché les Palestiniens, les joueurs et nombre de leurs supporters ayant exprimé leur solidarité sur et en dehors du terrain pendant la Coupe du monde.

Des drapeaux palestiniens figuraient régulièrement dans les groupes de supporters du Maroc au Qatar et parmi les fans qui célébraient la victoire en Europe.

Certains membres de l’équipe marocaine ont eux-mêmes déployé des drapeaux palestiniens sur le terrain pour célébrer des victoires.

À Gaza, les Palestiniens ont rempli des cafés et une salle de sport, transformée par le Qatar en lieu de visionnage gratuit de la Coupe du monde, en applaudissant et en se réjouissant de cette victoire.

Certains tenaient des drapeaux palestiniens et marocains et des affiches avec le slogan « Un peuple, un pays » inscrit en arabe.

Des Palestiniens brandissant des banderoles, indiquant en arabe « un peuple, un pays » avec des drapeaux marocains et palestiniens alors qu’ils regardent la retransmission en direct du match de quart de finale de la Coupe du monde de football entre le Maroc et le Portugal joué au Qatar, à Naplouse, en Cisjordanie, le 10 décembre 2022. (Crédit : AP Photo/Majdi Mohammed)

« C’est un sentiment indescriptible. Je vous jure, c’est comme si c’était des Palestiniens qui jouaient », a déclaré Ibrahim al-Lilli, un supporter du Maroc à Gaza.

Des scènes similaires ont été observées en Cisjordanie. Les Palestiniens sont descendus dans les rues, les voitures klaxonnant et les gens brandissant des drapeaux palestiniens et marocains.

À Naplouse, une vidéo publiée sur les réseaux sociaux montre des groupes de Palestiniens scandant « Maroc ! » sous l’œil attentif des soldats israéliens de l’autre côté de la rue.

Sur la place Arafat de Ramallah, des milliers de personnes ont dansé et des bonbons ont été distribués à la fin du match, « tandis que les klaxons des voitures, les feux d’artifice et les tirs de célébration résonnaient dans la nuit », a rapporté le Guardian.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.