Israël en guerre - Jour 260

Rechercher

Une Italienne accusée d’agression de néo-nazis à Budapest ; Rome convoque l’ambassadeur de Hongrie

Ilaria Salis, 39 ans, a été arrêtée en février dernier et est accusée de faire partie d'une organisation d'extrême-gauche

L'ambassadeur d'Italie en Hongrie Manuel Jacoangeli sort du ministère hongrois de la Justice à Budapest, en Hongrie, le 30 janvier 2024, après une réunion dans l'affaire d'Ilaria Salis (invisible) qui attend son procès pour avoir attaqué des néo-nazis à Budapest. (Crédit : Ferenc ISZA / AFP)
L'ambassadeur d'Italie en Hongrie Manuel Jacoangeli sort du ministère hongrois de la Justice à Budapest, en Hongrie, le 30 janvier 2024, après une réunion dans l'affaire d'Ilaria Salis (invisible) qui attend son procès pour avoir attaqué des néo-nazis à Budapest. (Crédit : Ferenc ISZA / AFP)

L’Italie a convoqué lundi l’ambassadeur de Hongrie pour protester contre le traitement réservé à une Italienne détenue à Budapest et accusée d’avoir attaqué un groupe de néo-nazis, a indiqué une source diplomatique à l’AFP.

Ilaria Salis, 39 ans, a été arrêtée à Budapest en février dernier et inculpée de trois chefs d’accusation de tentative d’agression, accusée de faire partie d’une organisation d’extrême gauche.

Elle a comparu lundi devant le tribunal aux côtés de ses complices présumés, les procureurs demandant une peine d’emprisonnement pouvant aller jusqu’à 11 ans, selon une déclaration du tribunal dans laquelle elle n’a pas été identifiée par son nom.

Mme Salis a plaidé non coupable et sa famille s’est plainte du traitement qui lui a été réservé en prison.

« Nous demandons au gouvernement hongrois d’enquêter et d’intervenir pour garantir que les droits prévus par la législation de l’Union européenne de la citoyenne italienne Ilaria Salis, détenue et en attente de jugement, soient respectés », a déclaré le ministre des Affaires étrangères Antonio Tajani sur X, l’ancien Twitter.

La Première ministre italienne Giorgia Meloni, cheffe du parti postfasciste Fratelli d’Italia (Frères d’Italie), a par le passé entretenu des relations chaleureuses avec le premier ministre nationaliste hongrois Viktor Orban.

Toutefois, Mme Meloni soutient fermement l’Ukraine qui se défend contre l’invasion russe, tandis que M. Orban a conservé des liens étroits avec le Kremlin et a opposé son veto en décembre à un programme européen d’aide à Kiev de 50 milliards d’euros sur quatre ans.

La prochaine audience de Mme Salis est prévue le 24 mai.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.