Itamar Grotto aurait accordé des dérogations de quarantaine – média
Rechercher

Itamar Grotto aurait accordé des dérogations de quarantaine – média

Des sources au ministère de la Santé ont affirmé que le directeur général adjoint du ministère de la Santé avait accordé des dérogations à certaines personnes

Le professeur Itamar Grotto lors d'une conférence de presse sur la COVID-19, au ministère de la Santé à Jérusalem, le 31 mai 2020. (Photo de Flash90)
Le professeur Itamar Grotto lors d'une conférence de presse sur la COVID-19, au ministère de la Santé à Jérusalem, le 31 mai 2020. (Photo de Flash90)

Le vice-directeur général du ministère de la Santé aurait délivré des dérogations de quarantaine à plusieurs personnes en plus d’un milliardaire en visite en Israël, ont déclaré de hauts responsables à une chaîne télévisée jeudi.

Le poste d’Itamar Grotto serait menacé après qu’il a été révélé qu’il avait accordé au milliardaire israélo-chypriote Teddy Sagi une dérogation lui permettant d’échapper à une période de quarantaine de 14 jours à son arrivée en Israël lors d’une récente visite.

Des sources au ministère de la Santé ont rapporté qu’Itamar Grotto avait délivré d’autres autorisations de ce type et que sans cette révélation des médias, il aurait continué.

« Ce n’était pas la première fois et s’il n’y avait pas eu cette révélation, cela n’aurait pas été la dernière fois », a dénoncé une source au ministère de la Santé auprès de la chaîne.

Selon un reportage de la Douzième chaîne mercredi, Teddy Sagi a d’abord demandé au directeur général sortant Moshe Bar Siman-Tov de l’autoriser à entrer sur le sol israélien sans devoir passer par une période d’isolement de 14 jours comme cela est exigé des personnes arrivant dans le pays, mais ce dernier a refusé.

Le milliardaire s’est ensuite tourné vers Itamar Grotto, l’adjoint de Moshe Bar Siman-Tov, qui a donné une suite favorable à sa demande selon la chaîne.

L’homme d’affaires israélien Teddy Sagi (Capture d’écran : YouTube)

L’homme d’affaires, qui possède l’entreprise de paris en ligne Playtech, aurait ensuite participé à une fête organisée sur un toit à Tel Aviv par un promoteur immobilier qui a enfreint les directives sanitaires du ministère de la Santé sur les grands rassemblements.

Teddy Sagi a déclaré être arrivé en Israël légalement et avoir respecté les instructions qu’on lui a données. La chaîne a cependant indiqué que le ministère de la Santé envisageait de porter plainte contre lui pour infraction aux directives de quarantaine.

Selon un reportage du site d’information Ynet jeudi, qui affirme avoir obtenu le courriel dans lequel Itamar Grotto accorde la dérogation, l’homme d’affaires lui a expliqué qu’il avait été infecté par le nouveau coronavirus deux mois plus tôt à Londres et qu’il avait guéri. Il a également présenté son test d’anticorps à Itamar Grotto et a passé un autre test du coronavirus quelques jours avant son vol, qui s’est révélé négatif, selon le reportage. Teddy Sagi a également fait valoir l’argument que la quarantaine était inutile puisqu’il arrivait de Chypre, qui compte peu de cas.

Itamar Grotto n’a pas encore réagi à cette révélation.

Le ministre de la Santé Yuli Edelstein a demandé à Moshe Bar Siman-Tov d’enquêter.

« Nous appelons l’ensemble du public à respecter les directives. C’est une grave erreur de jugement qui sape gravement la confiance du public. Je n’agirai pas avec mansuétude dans de tels cas », a écrit Yuli Edelstein sur Twitter.

D’après le site d’information Ynet, Moshe Bar Siman-Tov a adressé un courrier « véhément » à son adjoint, exigeant des clarifications et lui demandant de démissionner si ces accusations étaient vraies.

Le ministre de la Santé Yuli Edelstein pendant une conférence de presse, le 31 mai 2020 (Capture d’écran/Douzième chaîne)

Grotto, un épidémiologiste, travaille comme vice directeur-général du ministère de la Santé depuis 2017. C’est le plus haut docteur du système de santé public, étant donné que Bar Siman-Tov, un économiste, n’a pas de formation médicale et est le premier employé à ne pas être docteur à servir comme directeur-général du ministère de la Santé. Bar Siman-Tov a donné sa démission alors que le nouveau gouvernement a été formé le mois dernier. Il devrait être remplacé par le professeur Chezy Levy, si sa nomination est validée.

Il ne s’agirait pas du premier cas où des hauts responsables transgressent les restrictions liées à l’épidémie de coronavirus.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le président Reuven Rivlin ont été accusés d’avoir enfreint le couvre-feu strict imposé pendant la fête de Pessah interdisant aux Israéliens de se réunir en famille. Reuven Rivlin avait ensuite présenté ses excuses.

L’ancien ministre de la Santé Yaakov Litzman, qui a été contaminé par le virus, a aussi été accusé d’avoir participé à des services de prière malgré leur interdiction. Il a nié ces accusations.

Ces derniers jours, Israël a ralenti sa levée de certaines restrictions alors que le nombre de cas a de nouveau augmenté.

Le ministre de la Santé a indiqué mercredi que 175 nouveaux cas d’infection avaient été confirmés dans les dernières 24 heures. Le nombre de cas actifs a bondi à 2 869 après être passé en dessous des 2 000 le mois dernier. Dans les 10 premiers jours de juin, celui-ci était de 1 253, dépassant le nombre total du mois de mai, où 1 186 cas avaient été recensés. Le bilan humain depuis le début de l’épidémie s’élève à 299.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...