Itamar Grotto s’excuse d’avoir exempté un milliardaire de quarantaine
Rechercher

Itamar Grotto s’excuse d’avoir exempté un milliardaire de quarantaine

Le directeur adjoint du ministère de la Santé dit qu'il a eu tort d'approuver la demande de Teddy Sagi, qui s'est ensuite rendu à une grande fête violant les directives sanitaires

Le professeur Itamar Grotto lors d'une conférence de presse sur la COVID-19, au ministère de la Santé à Jérusalem, le 31 mai 2020. (Photo de Flash90)
Le professeur Itamar Grotto lors d'une conférence de presse sur la COVID-19, au ministère de la Santé à Jérusalem, le 31 mai 2020. (Photo de Flash90)

Le directeur général adjoint du ministère de la Santé a présenté vendredi ses excuses pour avoir accédé à la demande d’un milliardaire chypriote israélien d’être exempté de quatorzaine à son arrivée en Israël en début de semaine.

« Pour chaque cas dans lequel mon jugement a été erroné, et la décision qui a suivi était erronée, je m’excuse », a écrit Itamar Grotto dans une lettre à son directeur général sortant Moshe Bar Siman-Tov, qui avait publiquement demandé sa démission pour ce motif.

Comme l’a rapporté la Douzième chaîne il y a trois jours, le milliardaire Teddy Sagi a d’abord demandé à Moshe Bar Siman-Tov de lui permettre d’entrer dans le pays sans avoir à se mettre en quarantaine pendant 14 jours comme tous les arrivants sont tenus de le faire, mais a essuyé un refus.

Il s’est ensuite tourné vers Itamar Grotto qui, selon la chaîne, a approuvé la demande.

L’homme d’affaires israélien Teddy Sagi. (Capture d’écran : YouTube)

L’homme d’affaires, qui possède l’entreprise de paris en ligne Playtech, aurait ensuite participé à une fête organisée sur un toit à Tel Aviv par un promoteur immobilier qui enfreignait les directives sanitaires du ministère de la Santé sur les grands rassemblements.

Tout en admettant qu’il a eu tort d’exempter Teddy Sagi de quarantaine, Itamar Grotto a déclaré dans sa lettre à son supérieur que « l’incident devrait être mis en proportion », clamant « la myriade de calomnies et d’agressions contre moi ces derniers jours ».

Le ministre de la Santé Yuli Edelstein a demandé à Moshe Bar Siman-Tov d’enquêter.

« Nous appelons l’ensemble du public à respecter les directives. C’est une grave erreur de jugement qui sape gravement la confiance du public. Je n’agirai pas avec mansuétude dans de tels cas », a écrit Yuli Edelstein sur Twitter.

D’après le site d’information Ynet, Moshe Bar Siman-Tov a adressé un courrier « véhément » à son adjoint, exigeant des clarifications et lui demandant de démissionner si ces accusations étaient vraies.

Moshe Bar Siman-Tov, directeur-général du ministère de la Santé, lors d’une conférence de presse au sujet du coronavirus au ministère de la Santé de Jérusalem, le 31 mai 2020. (Crédit : Flash90)

« Une exemption de quarantaine, contraire à la réglementation, porte un grave préjudice à la confiance du public en nous, aux autorités sanitaires professionnelles et au gouvernement », a-t-il écrit, selon Ynet, qui dit posséder une copie de la lettre.

Moshe Bar Siman-Tov a demandé à savoir si une exemption avait été accordée, et si oui, quelle en était la justification. Il souhaite également savoir si d’autres exemptions du même genre, non autorisées, avaient été approuvées.

« J’espère qu’il y a une explication professionnellement satisfaisante à cela et que les informations s’avéreront fausses ; cependant, si elles sont vraies, alors vous devrez immédiatement tirer les conclusions appropriées », a-t-il souligné.

Itamar Grotto, épidémiologiste, travaille comme vice-directeur général du ministère de la Santé depuis 2017. C’est le médecin le plus haut placé du système de santé public, étant donné que Moshe Bar Siman-Tov, économiste, n’a pas de formation médicale, et est le premier non-médecin à avoir officié comme directeur général du ministère.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...