Jaffa : Un homme confesse avoir tué ses deux soeurs
Rechercher

Jaffa : Un homme confesse avoir tué ses deux soeurs

Chacune des victimes avait un bébé. Les voisins ont déclaré qu'ils entendaient souvent des cris depuis l'appartement qui hébergeait une famille de 13 personnes

Un homme soupçonné d'avoir tué ses deux soeurs dans leur maison de Jaffa se couvre le visage à son arrivée à la cour des magistrats de Tel Aviv pour une audience de mise en détention, le 17 mai 2018 (Crédit :  FLASH90)
Un homme soupçonné d'avoir tué ses deux soeurs dans leur maison de Jaffa se couvre le visage à son arrivée à la cour des magistrats de Tel Aviv pour une audience de mise en détention, le 17 mai 2018 (Crédit : FLASH90)

Un homme a été arrêté jeudi, soupçonné d’avoir poignardé à mort deux de ses soeurs à Jaffa, à proximité de Tel Aviv, en début de journée.

Les deux victimes, Nurit Malouk, 19 ans et Hayat Malouk, 21 ans, étaient mères de jeunes enfants d’un an, et elles auraient été assassinées alors que les autres membres de la famille se trouvaient dans le logement.

Lors de son audience à la cour des magistrats de Tel Aviv, le suspect a déclaré que la famille l’avait encouragé à tuer ses soeurs. Il a été placé 11 jours en détention préventive.

Au tribunal, un policier a indiqué qu’il connaissait le suspect depuis longtemps. L’enquêteur a déclaré que plusieurs fois, l’homme lui avait révélé avoir des problèmes avec ses deux soeurs qui, a-t-il dit, évoluaient dans le milieu de la prostitution et consommaient des stupéfiants. Les jeunes femmes s’étaient tournées à plusieurs reprises vers les services sociaux pour demander de l’aide.

الأخوات نور وحياة من يافا، ضحايا جريمة الْيَوْمَ.يد السفّاح أخوهن، خطف منهن ايامهن، حاضرهن، رائحتهن العطره، حياتهن، حريتهن وأحلامهن.

Posted by Ibtisam Mara'ana on Thursday, 17 May 2018

Au cours de son interrogatoire, l’homme a avoué son crime. Les enquêteurs soupçonnent que les meurtres sont entrés dans le cadre d’une querelle familiale impliquant presque tous les 13 membres du foyer – les parents, les enfants et les petits-enfants.

L’avocat du suspect a déclaré que son client était connu des autorités comme toxicomane, et qu’il devait subir une évaluation psychiatrique. Il a ajouté que le suspect était irresponsable au moment des meurtres et qu’après avoir réalisé ce qu’il avait fait, il avait appelé la police et avait avoué.

Lorsque la police est arrivée à l’appartement, elle a trouvé les deux victimes, égorgées dans leurs lits respectifs.

Les voisins ont dit à la chaîne Hadashot qu’il y avait souvent des cris et des hurlements dans l’appartement et que cela avait été le cas la veille des meurtres.

D’autres voisins ont confié à Walla que la famille avait mis des décorations pour le Ramadan dans l’après-midi du mercredi et que les choses étaient relativement calmes jusqu’à ce qu’ils entendent les sirènes des ambulances dans la matinée.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...