Jenny Tonge: L’attentat de Pittsburgh. La faute d’Israël ?
Rechercher

Jenny Tonge: L’attentat de Pittsburgh. La faute d’Israël ?

La baronne a ensuite supprimé son post, disant qu'elle "avait peut-être été trop hâtive" en attribuant les actions du tireur de Pittsburgh au traitement des Palestiniens par Israël

La baronne Jenny Tonge (Capture d'écran : YouTube)
La baronne Jenny Tonge (Capture d'écran : YouTube)

Jenny Tonge, députée de la Chambre des lords britannique aux antécédents de déclarations antisémites, a suggéré que la fusillade survenue dans une synagogue de Pittsburgh était la faute de la politique israélienne vis-à-vis des Palestiniens.

« C’est absolument effroyable et c’est un acte criminel, mais est-ce qu’il n’arrive jamais à Bibi et au gouvernement israélien actuel de penser que leurs actions contre les Palestiniens puissent rallumer l’antisémitisme ? », a écrit samedi la baronne Tonge sur Facebook. Bibi est le surnom donné au Premier ministre Benjamin Netanyahu.

Le texte de Tonge était accompagné d’un lien menant à un article de Haaretz sur la fusillade commise dans la synagogue Tree of Life dans la deuxième ville la plus importante de Pennsylvanie.

Au moins 11 personnes sont mortes lors de cette attaque, perpétrée alors que les fidèles célébraient une brit-mila, ou circoncision. Le tireur présumé, un homme blanc âgé de 46 ans, a crié « Tous les Juifs doivent mourir ! », selon les médias.

L’année dernière, Tonge, qui avait été suspendue par le parti libéral démocrate pour sa rhétorique antisémite et qui a plus tard quitté la formation en raison de cette suspension, avait accusé les Juifs pro-israéliens de créer l’antisémitisme en Europe en ne critiquant pas l’Etat juif.

David Collier, activiste et blogueur qui documente les propos anti-israéliens et antisémites, a écrit sur Facebook et relayé sur Twitter que « c’est véritablement honteux. Alors que le sang souille encore le sol de la synagogue de Pittsburgh, en Pennsylvanie, un MEMBRE DE LA CHAMBRE DES LORDS tente d’attribuer la responsabilité [de l’attentat] à Israël ». Il a ajouté que « La baronne Jenny Tonge est absolument infâme ».

Anticipant les critiques, Tonge a également écrit dans sa publication originale au sujet de Bibi : « Je suppose que quelqu’un va me dire que c’est antisémite de dire cela ? »

La publication a été ultérieurement supprimée du fil d’actualité de Tonge.

Elle a plus tard posté quelque chose ressemblant de loin à une quasi-rétractation, citant une publication de Robert Cohen, blogueur britannique sur la question d’Israël et des Palestiniens.

« Je m’incline devant ce formidable article de Robert Cohen et je reconnais que penser que les persécutions par le gouvernement israélien des Palestiniens avaient quelque chose à voir avec les actions de ce tireur a peut-être été trop hâtif. Nous devons attendre son procès et son témoignage pour tenter de mieux comprendre ce mouvement suprématiste ‘blanc’ aux Etats-Unis », a-t-elle écrit.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...