Jordanie : 6 soldats tués dans un attentat à la frontière syrienne
Rechercher

Jordanie : 6 soldats tués dans un attentat à la frontière syrienne

L'attentat à la voiture piégée s'est produit en face d'un camp de réfugiés syriens

Photo prise le 11 janvier 2015, montrant des réfugiés syriens debout à côté de tentes de l'ONU au camp de réfugiés de Zaatari, au nord est de la capitale jordanienne Amman. Plus d'1,1 millions de Syriens ont  passé la frontière vers le Liban et environ 600 000 sont en Jordanie, selon le HCR, le 28 Août 2015. Amman avance le chiffre de 1,4 million, soit 20 % de la population du royaume qui est pauvre en ressource (Cédit : AFP PHOTO / KHALIL MAZRAAWI)
Photo prise le 11 janvier 2015, montrant des réfugiés syriens debout à côté de tentes de l'ONU au camp de réfugiés de Zaatari, au nord est de la capitale jordanienne Amman. Plus d'1,1 millions de Syriens ont passé la frontière vers le Liban et environ 600 000 sont en Jordanie, selon le HCR, le 28 Août 2015. Amman avance le chiffre de 1,4 million, soit 20 % de la population du royaume qui est pauvre en ressource (Cédit : AFP PHOTO / KHALIL MAZRAAWI)

Six gardes-frontières jordaniens ont été tués et 14 autres blessés mardi dans un attentat à la voiture piégée contre leur position à la frontière syrienne, a indiqué à l’AFP une source des services de sécurité.

« Six soldats sont tombés en martyr et 14 autres ont été blessés dans l’attaque terroriste », a indiqué cette source sous couvert de l’anonymat, faisant état d’un « bilan provisoire ».

« A 05H30 (02H30 GMT), l’explosion d’une voiture piégée dans la région de Rokbane (nord-est), en face d’un camp des réfugiés syriens, a fait des morts et des blessés parmi les forces de l’armée jordanienne », a-t-on indiqué de source militaire.

L’armée a ajouté qu’elle avait détruit des véhicules « ennemis » à la frontière, a dit le communiqué sans autre précision dans l’immédiat.

Cet attentat a eu lieu dans un no man’s land désertique où sont bloqués des dizaines de milliers de réfugiés syriens fuyant la guerre dans leur pays.

Il s’est produit deux semaines après une attaque contre un bureau des services de renseignements près d’Amman, ayant fait 5 morts parmi ses membres.

Cette attaque, dont l’auteur présumé avait été arrêté, n’a pas été revendiquée.

Jusqu’ici, la Jordanie a été relativement épargnée par les violences qui secouent ses voisins irakien et syrien. Mais le royaume participe depuis 2014 à la coalition internationale contre le groupe Etat islamique (EI) en Irak et en Syrie, conduite par les Etats-Unis.

La Jordanie accueille plus de 600 000 réfugiés syriens selon les chiffres de l’ONU, 1,4 million selon les autorités.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...