Kahlon n’a pas eu Netanyahu au téléphone depuis des mois
Rechercher

Kahlon n’a pas eu Netanyahu au téléphone depuis des mois

Indiquant un déclin de leurs relations, le ministre des Finances indique avoir été surpris et déçu de la crise de la coalition sur la réforme de l’audiovisuel public

Moshe Kahlon, ministre des Finances, à gauche, et le Premier ministre Benjamin Netanyahu pendant une cérémonie de lancement d'un programme de construction de milliers de logements à Beit Shemesh, le 3 avril 2017. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)
Moshe Kahlon, ministre des Finances, à gauche, et le Premier ministre Benjamin Netanyahu pendant une cérémonie de lancement d'un programme de construction de milliers de logements à Beit Shemesh, le 3 avril 2017. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)

Le ministre des Finances Moshe Kahlon a annoncé samedi que sa relation avec le Premier ministre Benjamin Netanyahu s’était détériorée, indiquant qu’ils ne s’étaient pas parlé au téléphone depuis six mois.

Le chef du parti Koulanou a cependant souligné qu’il n’y avait pas de rupture des canaux de communications entre les deux partenaires de la coalition, expliquant qu’ils se voyaient régulièrement aux réunions du cabinet et dans d’autres réunions gouvernementales.

Le ministre des Finances a dit sur le plateau de l’émission « Rencontre avec la presse » de la Deuxième chaîne qu’il avait été assez déçu par la crise de la coalition qui a éclaté sur la réforme de l’audiovisuel public, et a failli mener le pays à des élections anticipées.

« Je travaille avec le Premier ministre et nous avons beaucoup à faire ensemble, a dit Kahlon. Mais il est évident que la question de l’audiovisuel public a été encombrante pour moi. »

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le ministre des Finances, Moshe Kahlon à la réunion hebdomadaire du cabinet à Jérusalem, en août 2015. (Crédit : capture d'écran YouTube/IsraeliPM)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le ministre des Finances, Moshe Kahlon à la réunion hebdomadaire du cabinet à Jérusalem, en août 2015. (Crédit : capture d’écran YouTube/IsraeliPM)

« Je suis ministre des Finances depuis deux ans et je pense que nous avons renforcé l’économie, trouvé des solutions [de logement] pour les jeunes couples, avancé le programme ‘Net Famille’ [qui accorde des baisses d’impôts aux parents de jeunes enfants], a dit Kahlon. Et puis la question de l’audiovisuel public est arrivée et soudainement, un sujet qui me semblait mineur nous a presque menés à des élections. »

Kahlon a indiqué qu’il en était ensuite venu à croire que les intérêts économiques d’Israël n’étaient pas nécessairement le facteur décisif pour ses dirigeants.

« Je pensais naïvement que la chose la plus importante était d’aider les jeunes couples qui ont deux ou trois enfants. Mais j’ai vu comment nous avons failli aller jusqu’aux élections, et je pense à présent différemment. »

« Je sais que des élections peuvent arriver n’importe quand et qu’il n’y a pas nécessairement de raison. »

L’interview de Kahlon a confirmé les informations publiées ces derniers mois sur la dégradation de ses relations avec Netanyahu.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...