Karim désigné Grand Rabbin de l’armée après un processus de nomination tumultueux
Rechercher

Karim désigné Grand Rabbin de l’armée après un processus de nomination tumultueux

La cérémonie est survenue quelques jours après que la Haute-Cour et les pétitionnaires aient accepté ses explications sur ses propos controversés concernant le viol et les femmes soldats

Le Rabbin Eyal Karim lors d'une réunion de la Commission de Contrôle de l'Etat le 13 septembre 2010 (Crédit : Lior Mizrahi/Flash90)
Le Rabbin Eyal Karim lors d'une réunion de la Commission de Contrôle de l'Etat le 13 septembre 2010 (Crédit : Lior Mizrahi/Flash90)

Le Colonel Eyal Karim a été nommé nouveau Grand Rabbin de l’armée israélienne jeudi soir, quelques jours après que la Haute Cour de Justice a déclaré être satisfaite de l’explication qu’il a fournie concernant d’anciennes déclarations sur le viol et les femmes.

Le Tribunal a annulé la suspension de cette nomination lundi, vingt-quatre heures après que trois législateurs du Meretz ont retiré leur pétition contre la désignation du militaire à ce haut poste de l’armée.

Les parlementaires Zehava Galon, Michal Rozin et Tamar Zandberg ont indiqué qu’ils retiraient leur pétition contre Karim après que ce dernier a présenté des excuses pour des propos qui avaient été perçus comme pardonnant le viol des femmes non-juives en temps de guerre et excluant la présence des femmes au sein de Tsahal.

Comme cela lui avait été ordonné par la Justice, Karim a donc écrit une attestation expliquant ses déclarations antérieures en réponse à la requête soumise par les trois membres de la Knesset issues du parti Meretz.

Miriam Naor, présidente de la Cour Suprême, a fait savoir dans un communiqué qu’il n’y avait plus de raison de reporter davantage la désignation de Karim au poste de Grand Rabbin après le retrait de la pétition des membres du Meretz, considérant que les excuses présentées étaient « cohérentes avec les valeurs défendues par Israël en tant qu’état juif et démocratique ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...