Kerry exprime un « optimisme prudent » après avoir vu Netanyahu
Rechercher

Kerry exprime un « optimisme prudent » après avoir vu Netanyahu

Le chef de la diplomatie américaine s'envole après sa visite à Berlin pour Amman, où il rencontrera Abbas et le roi Abdallah II

Le secrétaire d’Etat américain John Kerry a exprimé jeudi « un optimisme prudent » à l’issue de quatre heures de discussions avec le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu sur les récentes violences dans la région.

« Je décrirais la conversation comme m’ayant donné une mesure d’optimisme prudent pour que dans les prochains jours quelque chose puisse être mis sur la table », a-t-il déclaré après la rencontre à Berlin.

John Kerry a appelé jeudi Israël à aller « au-delà de la rhétorique » et prendre des mesures pour « relancer » le processus de paix avec les Palestiniens.

« Il est très important de prendre les mesures qui peuvent être prises qui nous emmènent au-delà des condamnations, au-delà de la rhétorique », a déclaré à Berlin Kerry au Premier ministre, Benjamin Netanyahu. « Il est absolument crucial de mettre fin à toutes les incitations, de mettre un terme à toute la violence et de trouver une voie qui permette de construire potentiellement un processus plus large, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui ».

Les deux dirigeants pourraient « vraiment raviver ce processus », a déclaré Kerry à Netanyahu. « Nous avons fait cela. Nous nous connaissons bien. Je crois que nous avons la capacité de faire des efforts ».

Le chef de la diplomatie américaine a dit qu’il a pris de l’assurance suite aux récentes conversations qu’il a eues avec le roi Abdallah II de Jordanie et le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas. « Je crois que les gens veulent une désescalade. Mettons-nous donc au travail et voyons ce que nous pouvons faire ».

Netanyahu, qui a parlé avant Kerry lors d’une conférence de presse conjointe, a, après avoir remercié Kerry et les Etats-Unis, concentré ses remarques sur la vague actuelle de terrorisme et a accusé Abbas d’incitation à la violence contre Israël en répandant des mensonges.

« Je tiens à vous remercier et les États-Unis pour avoir condamné les attaques terroristes contre Israël, pour avoir défendu la légitime défense d’Israël, et aussi pour avoir défendu Israël à l’UNESCO. Tout cela est très apprécié ».

« Hier a été une journée difficile. Nous avons eu quatre attaques terroristes. Cette matinée a commencé par une attaque dans laquelle deux terroristes ont tenté d’assassiner des enfants [se rendant] en bus à l’école. Il ne fait aucun de doute que la vague d’attaques est le résultat direct des incitations à la violence – incitations du Hamas, du mouvement islamiste en Israël et, je suis désolé de le dire, des incitations du président (de l’Autorité palestinienne Mahmoud) Abbas et de l’Autorité palestinienne », a dénoncé le Premier ministre. « Je crois qu’il est temps que la communauté internationale dise clairement au président Abbas d’arrêter de répandre des mensonges à propos d’Israël », a martelé Netanyahu, faisant notamment allusion aux règles dites du « statu quo » régissant le mont du Temple à Jérusalem.

Netanyahu a réitéré l’engagement d’Israël au statu quo sur le mont du Temple, ajoutant qu’il faisait ce que toute démocratie ferait pour défendre ses civils contre les attaques terroristes. « Pour générer de l’espoir, nous devons arrêter le terrorisme. Pour arrêter le terrorisme, nous devons arrêter l’incitation à la violence », a-t-il expliqué.

Kerry se rendra à Amman après sa visite à Berlin, où il s’entretiendra avec Abbas et le roi Abdallah II.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...