Khamenei: L’instabilité régionale due au soutien américain à Israël
Rechercher

Khamenei: L’instabilité régionale due au soutien américain à Israël

Le chef suprême iranien dit que les Etats-Unis sont la partie principale du problème du Moyen-Orient, pas la solution

Raoul Wootliff est le correspondant parlementaire du Times of Israël

L'ayatollah Khamenei, le 8 février 2014 à Téhéran (Crédit : Site web de l'ayatollah Khamenei/AFP/Archives)
L'ayatollah Khamenei, le 8 février 2014 à Téhéran (Crédit : Site web de l'ayatollah Khamenei/AFP/Archives)

Le leader suprême de l’Iran a rejeté dimanche la perspective d’une coopération avec les Etats-Unis sur les questions régionales, disant que leur soutien à Israël est incompatible avec les politiques des deux pays.

« Le principal facteur d’insécurité dans la région est le soutien américain au régime sioniste et aux groupes terroristes », a déclaré Khamenei.

Dans un discours sur la politique étrangère, qui a également été partagé sur un compte Twitter officiel du gouvernement, l’ayatollah a cité l’opposition des Américains à une proposition iranienne à des élections palestiniennes pour « décider du sort des sionistes et des colons ».

« Nous avons proposé une élection où tous les Palestiniens y participeraient, ce qui est en pleine conformité avec tous les principes communs du monde », a-t-il affirmé, en rejetant les Américains pour leur « opposition notre proposition logique ».

Khamenei a également attaqué la politique américaine plus largement au Moyen-Orient. « Contrairement aux vues de certaines personnes, l’Amérique est la partie principale du problème dans la région et ne fait pas partie de la solution ».

Les propos, adressés aux ambassadeurs de l’Iran et autres diplomates de haut rang, étaient les premiers de Khamenei depuis que son pays a rejoint vendredi les négociations internationales à Vienne sur le conflit qui déchire depuis quatre ans l’allié de Téhéran, la Syrie.

Khamenei a déclaré que le peuple de Syrie doit choisir lui-même quidoit être leur chef, plutôt que les États-Unis et d’autres puissances étrangères décident pour eux.

« Les Américains cherchent à imposer leurs propres intérêts et non pas à résoudre les problèmes. Ils veulent imposer 60, 70 % de leur volonté dans les négociations. Alors, quel est l’utilité des négociations ? », s’est-il interrogé, semblant nier la valeur des négociations de Vienne.

Khamenei a déclaré que le soutien militaire et financier apporté aux rebelles combattant Assad, principalement par les pays du Golfe et les Etats-Unis, doit être arrêté.

Cela permettrait de mettre un terme à la guerre et de garantir que le « peuple syrien élise qui ils veulent dans un environnement sûr et pacifique », a-t-il ajouté, sans mentionner le soutien de l’Iran pour Assad.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...