« Ki Halom », la nouvelle exposition de l’Institut français de Tel Aviv
Rechercher

« Ki Halom », la nouvelle exposition de l’Institut français de Tel Aviv

L'artiste israélienne Ronny Carny présente "une déambulation abstraite et poétique dans une ville rêvée"

Une œuvre de l’artiste israélienne Ronny Carny. (Crédit : Ronny Carny / Institut français d’Israël de Tel Aviv)
Une œuvre de l’artiste israélienne Ronny Carny. (Crédit : Ronny Carny / Institut français d’Israël de Tel Aviv)

L’Institut français d’Israël à Tel Aviv (7 boulevard Rothschild) a annoncé sa prochaine exposition : du 9 juillet au 26 août 2021, l’artiste israélienne Ronny Carny, résidente de la Cité des Arts de Paris en 2013, présentera « כּיִ חֲלוֹם ». L’évènement sera en entrée libre.

Le titre de l’exposition, « Ki Halom », qui peut être traduit par « Parce que Rêve », est tiré du poème « À travers la ville » de l’auteure israélienne Tirza Atar.

« C’est une déambulation abstraite et poétique dans une ville rêvée que nous propose Ronny Carny, promenade inspirée des longues marches de l’artiste dans Paris quand elle était résidente de la Cité des Arts », écrit l’Institut.

« S’il est imaginaire, l’espace de Ronny Carny n’est pas pour autant dénué de plans ou de fondations. L’exposition est en effet pensée selon un assemblage géométrique complexe et un réseau de correspondances bien précis : losanges, carrés, trapèzes… comme dans un échiquier ou une ville nouvelle, la surface devient un lieu de soustractions, d’additions et de tentatives. Pourtant cette ville, aussi planifiée soit elle, n’est qu’un songe et en revient toujours à se heurter à la réalité de son caractère éphémère. Ronny Carny nous propose de naviguer en sa compagnie dans sa ville imaginaire, et de comprendre avec elle comment l’art peut nous permettre de traduire nos projections rêvées en réalité. »

Le vernissage de l’exposition aura lieu le vendredi 9 juillet à 11h.

Née en 1980 en Israël, Ronny Carny est titulaire d’une licence et d’une maîtrise de la Bezalel Academy of Art and Design de Jérusalem. Elle s’est spécialisée ces dernières années dans les peintures murales monumentales. Ses œuvres ont été réalisées et exposées en Israël et à l’étranger, notamment aux États-Unis (Université de Providence) et en Allemagne (Kunst Und Denker, Düsseldorf).

Une œuvre de l’artiste israélienne Ronny Carny. (Crédit : Ronny Carny / Institut français d’Israël de Tel Aviv)

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...