Korsia suggère une prière de Yom Kippour pour les victimes du terrorisme
Rechercher

Korsia suggère une prière de Yom Kippour pour les victimes du terrorisme

Participer à cette journée de commémoration nationale qui tombe le jour du grand pardon est une manière "très juive" d'honorer les victimes, a déclaré le grand rabbin de France

Haïm Korsia, grand rabbin de France. (Crédit : Fred Dufour/AFP)
Haïm Korsia, grand rabbin de France. (Crédit : Fred Dufour/AFP)

Le grand rabbin de France a demandé à ses fidèles de réciter une prière spéciale pour les victimes du terrorisme pendant Yom Kippour qui, cette année, tombe le jour de commémoration nationale de ces dernières.

Haim Korsia a écrit et envoyé un courrier la semaine dernière à d’autres rabbins, les informant que cette année sera la dernière où la journée nationale de commémoration des victimes du terrorisme – fixée au 19 septembre – tombera pendant le mois juif de Tishrei, lors duquel les Juifs célèbrent les grandes fêtes et Yom Kippour, le jour du grand pardon.

Mais cette année, la cérémonie coïncidera avec Yom Kippour, a-t-il écrit, et « je vous demande donc d’organiser pour Yom Kippour, pendant la prière de Yizkor, une prière particulière pour toutes les victimes des attentats terroristes qui frappent notre pays depuis tant d’années et de faire prendre conscience de cela à vos fidèles », a écrit Korsia. « C’est une manière profondément juive de prendre part au travail de mémoire national ».

Le 19 septembre sera la 20ème commémoration nationale des victimes du terrorisme consécutive, mise en place pour la première fois par plusieurs ONG en 1998. Le président français se rendra à l’événement. Le gouvernement ne participe pas toutefois à l’organisation de la cérémonie.

La date a été sélectionnée parce que c’est le 19 septembre 1989 que feu le dictateur libyen Mouammar Kadhafi avait fait exploser en plein vol un avion à destination de Paris en Afrique, entraînant la mort de 170 personnes, dont 54 ressortissants français. ‘

Un homme allume une bougie à un mémorial improvisé aux victimes d’un attentat terroriste aux abords de la gare Saint-Charles de Marseille, le 2 octobre 2017 (Crédit : AFP/BORIS HORVAT)

A partir de 2019, a dit Korsia, le jour de commémoration aura lieu le 11 mars, journée européenne de commémoration des victimes du terrorisme. En 2004, des attentats à la bombe survenus dans des trains à Madrid et causés par des extrémistes musulmans avaient fait 139 morts et plus de 2000 blessés.

Dans sa lettre, Korsia a indiqué que changer la date française pour la remplacer par la date européenne faisait partie d’un rapport détaillé commandé par le gouvernement sur le travail de mémoire en hommage aux victimes du terrorisme.

Yom Kippour est reconnu comme fête pour les Juifs sur le calendrier officiel du gouvernement français, ce qui signifie que les examens majeurs et autres activités nationales n’ont pas lieu à cette date autant que possible.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...