La branche égyptienne de l’EI revendique l’attaque d’un gazoduc dans le Sinaï
Rechercher

La branche égyptienne de l’EI revendique l’attaque d’un gazoduc dans le Sinaï

"Au nom de Dieu, pas une seule goutte de gaz ne parviendra en Jordanie avant que le califat ne l'autorise", affirment les jihadistes

Un soldat égyptien dans le nord du Sinaï, le 30 janvier 2015. Illustration. (Crédit : Mohamed el-Shahed/AFP)
Un soldat égyptien dans le nord du Sinaï, le 30 janvier 2015. Illustration. (Crédit : Mohamed el-Shahed/AFP)

La branche égyptienne du groupe jihadiste Etat islamique (EI) a revendiqué jeudi une attaque à l’explosif contre un gazoduc alimentant la Jordanie et une importante zone industrielle dans le nord du Sinaï.

« Au nom de Dieu, pas une seule goutte de gaz ne parviendra en Jordanie avant que le califat ne l’autorise », affirment les jihadistes dans un communiqué diffusé sur Twitter et signé la « Province du Sinaï ».

Organisation jihadiste égyptienne ayant prêté allégeance à l’EI, la « Province du Sinaï » est particulièrement active dans le nord de la péninsule, où elle a tué des centaines de policiers et de soldats dans des attaques spectaculaires et revendiqué la responsabilité du crash d’un avion de ligne russe le 31 octobre avec 224 personnes à bord.

Des responsables de sécurité ont confirmé que des assaillants avaient activé des engins explosifs sous le gazoduc, à proximité du village d’Al-Midan, dans le nord de la péninsule. Les explosions n’ont fait aucune victime, selon ces sources.

Depuis la révolte qui en 2011 a renversé l’ex-« raïs » Hosni Moubarak, les jihadistes ont mené des dizaines d’attaques contre des oléoducs et gazoducs dans la péninsule du Sinaï, interrompant à plusieurs reprises la livraison de gaz à Israël et à la Jordanie.

Le Royaume hachémite fait partie des pays arabes ayant rejoint la coalition menée par les Etats-Unis qui bombarde l’EI en Syrie et en Irak, où les jihadistes ont conquis de larges pans de territoire.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...