La chef de la commission Corona : Beaucoup peut être fait avant de confiner
Rechercher

La chef de la commission Corona : Beaucoup peut être fait avant de confiner

Pour la députée Likud, Yifat Shasha-Biton, le bouclage, de plus en plus envisagé, n'est pas nécessaire

La députée du Likud Yifat Shasha-Biton lors d'une cérémonie de passation de pouvoir au ministère du Logement et de la Construction à Jérusalem, le 18 mai 2020. (Photo par Olivier Fitoussi/Flash90)
La députée du Likud Yifat Shasha-Biton lors d'une cérémonie de passation de pouvoir au ministère du Logement et de la Construction à Jérusalem, le 18 mai 2020. (Photo par Olivier Fitoussi/Flash90)

La députée Yifat Shasha-Biton, présidente de la commission Corona de la Knesset chargée d’examiner les restrictions approuvées par le gouvernement en matière de coronavirus, a défendu dimanche le rôle de son comité dans la remise en question des mesures gouvernementales et affirmé qu’un bouclage, qui semble de plus en plus envisagé, n’est pas vraiment nécessaire.

« Il est normal d’être en désaccord et de discuter. Il n’est pas évident qu’un bouclage complet soit la bonne solution », a-t-elle affirmé.

« Nous pouvons faire beaucoup de choses avant de décréter un confinement sur les citoyens », dit Sasha-Biton. « La question n’est pas de savoir si nous restons ouverts, mais plutôt comment et dans quelles conditions ».

« Nous adopterons restriction après restriction, nous examinerons chacun des points en fonction des données qu’il contient, puis nous prendrons une décision », dit-elle.

Le directeur adjoint du ministère de la Santé, Itamar Grotto, a déclaré à la commission qu’un confinement de week-end seulement, approuvé par le gouvernement, peut réduire les infections d’environ 20 %.

Selon lui, les espaces fermés et ceux où le port d’un masque est impossible, comme les restaurants, sont les principales zones d’infection.

« Le monde entier a imposé des restrictions à l’activité des restaurants, et partout où il y avait une hausse de la morbidité, les restaurants étaient à nouveau fermés. Le niveau de morbidité actuel exige que même les lieux respectant les normes d’hygiène soient fermés ».

Grotto a par ailleurs déclaré qu’il n’existe pas de données épidémiologiques montrant que les piscines sont une source majeure d’infections, ce qui indique qu’elles sont probablement sûres.

« La plupart des piscines ont été rouvertes progressivement dans le monde entier », a-t-il déclaré aux députés qui examinaient la dernière série de restrictions gouvernementales, qui prévoient de fermer les plages le week-end, mais de laisser les piscines ouvertes.

Mais il a également averti que le nombre d’Israéliens devant être hospitalisés ne fera qu’augmenter, même si un confinement total est imposé dès maintenant.

« Nous avons plus de 550 patients atteints de coronavirus hospitalisés et cette pénurie crée une crise. Il s’écoule environ deux semaines entre le moment où une personne est infectée et celui où son état se dégrade en un état grave. Nous pouvons envisager l’avenir avec inquiétude car même si nous fermons toute l’économie et obligeons tout le monde à rester à la maison, nous verrons la propagation se poursuivre.

Selon les données actuelles du ministère de la Santé, il y a 649 patients hospitalisés, dont 238 dans un état grave.

Les données montrent que trois grands hôpitaux ont une capacité de 100 % ou plus dans leurs services de traitement du coronavirus, dont le Hadassah Ein Kerem de Jérusalem, qui a une capacité de 184 %. Deux autres hôpitaux ont une capacité de 94 % et neuf autres ont une capacité de 50 % ou plus.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...