Israël en guerre - Jour 141

Rechercher

La cheffe de la diplomatie française à Berlin en mai pour évoquer le Proche-Orient

Catherine Colonna s'entretiendra avec ses homologues allemande, jordanien et égyptien de la situation au Proche-Orient, a annoncé jeudi la porte-parole de son ministère

La ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, quittant la réunion hebdomadaire du cabinet au palais présidentiel de l'Élysée, à Paris, le 12 octobre 2022. (Crédit : Ludovic Marin/AFP)
La ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, quittant la réunion hebdomadaire du cabinet au palais présidentiel de l'Élysée, à Paris, le 12 octobre 2022. (Crédit : Ludovic Marin/AFP)

La cheffe de la diplomatie française Catherine Colonna se rendra à Berlin le 11 mai pour s’entretenir avec ses homologues allemande, jordanien et égyptien de la situation au Proche-Orient, a annoncé jeudi la porte-parole de son ministère.

Ils se réuniront pour travailler à « la relance d’un dialogue permettant de redonner une perspective politique dans le cadre du conflit » israélo-palestinien, a précisé Anne-Claire Legendre qui a souligné la « préoccupation » de la France face au regain de tensions au Proche-Orient.

La porte-parole du ministère des Affaires étrangères a indiqué que la position de la France restait « inchangée ».

Paris estime que « la seule voie est une négociation menant à un État palestinien viable, dans des frontières sur la base des lignes de 1967, avec Jérusalem pour capitale et vivant dans la paix et la sécurité avec Israël ».

La question du Proche-Orient et d’autres conflits régionaux ont également été « à l’ordre du jour de la conversation téléphonique avec son homologue jordanien » mardi, a également fait savoir la porte-parole du Quai d’Orsay.

Condamnant de nouveau « fermement » les tirs de roquettes depuis la bande de Gaza, qui ont fait plusieurs blessés en territoire israélien, la France rappelle « le droit d’Israël à se défendre » mais « dans le respect du droit international humanitaire et d’un usage proportionné de la force ».

Paris appelle en outre « toutes les parties à respecter la trêve » entrée en vigueur le 3 mai, « grâce (…) aux efforts de médiation menés par l’Égypte, avec le soutien du Qatar et des Nations unies ».

Interrogée par ailleurs sur la saisie par l’Iran de pétroliers dans le détroit d’Ormuz, Anne-Claire Legendre a dit la « profonde préoccupation » de la France.

« Nous appelons l’Iran à libérer immédiatement les pétroliers saisis dans le Golfe ainsi que leurs équipages et à respecter le droit international », a déclaré la porte-parole.

Elle a une nouvelle fois exhorté Téhéran à « cesser ses activités déstabilisatrices, dans les eaux du Golfe comme ailleurs dans la région ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.