Rechercher

La communauté juive rachète au diocèse catholique la première synagogue du Montana

Après une longue campagne de collecte de fonds, un organisme local à but non lucratif a racheté la synagogue d'Helena ; elle avait été vendue pour un dollar symbolique en 1935

Rebecca Stanfel, présidente du conseil d'administration du Montana Jewish Project, serrant la main de l'évêque Austin Vetter du diocèse d'Helena lors de la cérémonie de restitution du bâtiment à la communauté juive. (Crédit : Capture d'écran/Facebook Live, via JTA)
Rebecca Stanfel, présidente du conseil d'administration du Montana Jewish Project, serrant la main de l'évêque Austin Vetter du diocèse d'Helena lors de la cérémonie de restitution du bâtiment à la communauté juive. (Crédit : Capture d'écran/Facebook Live, via JTA)

JTA – La communauté juive du Montana a conclu un accord jeudi pour récupérer la première synagogue de l’Etat, construite en 1891, la restituant ainsi à la communauté pour la première fois en 87 ans.

Le Montana Jewish Project (MJP), une organisation à but non lucratif, a racheté la synagogue de deux étages d’Helena – pour un montant qui n’a pas été divulgué – au diocèse catholique romain d’Helena, après une collecte de fonds de neuf mois pour transformer l’espace en un centre communautaire juif.

L’organisation n’a pas l’intention d’engager un rabbin ou de créer une congrégation, mais il proposera des services pour les fêtes et d’autres événements communautaires pour la centaine de Juifs qui, selon ses estimations, vit dans la capitale de l’État.

Rebecca Stanfel, présidente du groupe, a déclaré que maintenant que le financement a été obtenu, la synagogue « apportera un sentiment communautaire à tous les Juifs du Montana ». Un directeur de programmation va être recruté pour superviser l’éducation, les conférences et autres événements culturels.

« Nous sommes impatients de remplir notre mission : créer un centre communautaire juif à l’échelle de l’État, améliorer les possibilités inter-confessionnelles, combattre l’antisémitisme dans les écoles du Montana et concrétiser la notion juive de ‘Tikkoun Olam’ (réparation du monde) », a déclaré Julie Bir, membre du conseil d’administration, à la chaîne ABC Montana Right Now.

Le Montana compte environ 1 500 Juifs, sur un peu plus d’un million d’habitants. Bien qu’il y ait un membre juif à l’assemblée législative de l’État, une poignée de congrégations réformées dispersées à travers l’État et des émissaires Habad qui sont actifs dans la vie réelle et sur les réseaux sociaux, l’État manque de certaines des infrastructures juives existantes dans les grandes communautés.

« Helena était l’une des quatre capitales d’État de la nation a n’avoir ni synagogue ni centre communautaire juif », a déclaré Bir dans un communiqué.

« Nous venons d’y remédier. Nous sommes ravis que la communauté juive d’Helena dispose d’un lieu de rencontre permanent pour l’observance religieuse, les événements culturels et le développement de sa communauté. »

Construit pour accueillir la communauté juive grandissante de l’Ouest pendant la ruée vers l’or, le Temple Emanu-El pouvait accueillir 500 fidèles dans son sanctuaire. En 1935, alors que la population juive diminuait et que la Grande Dépression s’installait, les dirigeants de la synagogue ont vendu l’orgue et les bancs aux Adventistes du Septième Jour, et le bâtiment a été vendu à l’État du Montana pour un dollar symbolique plus tard cette année-là. Il est devenu un bureau pour le département de l’aide sociale et les symboles religieux ont été retirés du bâtiment, notamment les « dômes oignons » en cuivre peints d’étoiles de David et une inscription hébraïque au-dessus de l’entrée qui disait « Porte de l’éternel », qui avait été effacée au jet de sable.

Le Temple Emanu-El a été la première synagogue du Montana, établie pendant la ruée vers l’or du XIXe siècle. (Crédit : Montana Jewish Project, via JTA)

En 1981, l’État a vendu le bâtiment au diocèse catholique, qui, selon le MJP, a pris grand soin du bâtiment. La synagogue a été inscrite au registre national des lieux historiques, en 2002.

« J’ai eu le plaisir de travailler avec le MJP tout au long de ce processus », a déclaré l’évêque Austin Vetter, responsable du diocèse d’Helena, dans un communiqué.

« Il est vital pour nous tous que les gens de foi se concentrent sur le bien que nous pouvons faire ensemble plutôt que sur nos différences. Mes prières accompagnent la communauté juive du Montana, pour que Dieu la bénisse dans ce nouveau projet ».

Vetter et son équipe ont rencontré le MJP durant plusieurs mois, négociant et renégociant la vente et repoussant, par deux fois, la date limite de clôture.

Une cérémonie de signature a eu lieu vendredi et le bâtiment sera réaffecté en tant qu’institution juive cet automne.

« Ces derniers mois ont parfois donné l’impression de pousser un rocher sur un sentier de montagne », ont écrit les dirigeants du MJP sur leur site web. « Sans l’incroyable soutien que nous avons reçu de la communauté, le Montana Jewish Project n’aurait pas pu récupérer ce bâtiment ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...