La Cour ordonne à Malka Leifer une évaluation psychologique déterminante
Rechercher

La Cour ordonne à Malka Leifer une évaluation psychologique déterminante

Le tribunal de Jérusalem ordonne à la violeuse d'enfants en série présumée de comparaître devant un tribunal psychiatrique avant son extradition en Australie

Jacob Magid est le correspondant pour les questions liées aux implantations pour le Times of Israël

L'ancienne directrice d'école en Australie Malka Leifer, recherchée dans son pays pour agressions sexuelles contre des enfants, à la cour de district de Jérusalem, le 14 février 2018. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
L'ancienne directrice d'école en Australie Malka Leifer, recherchée dans son pays pour agressions sexuelles contre des enfants, à la cour de district de Jérusalem, le 14 février 2018. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Le tribunal de district de Jérusalem ordonne à Malka Leifer, violeuse d’enfants en série présumée, de comparaître devant un tribunal psychiatrique qui déterminera si elle a simulé une maladie mentale pour éviter son extradition en Australie.

La décision de la juge Chana Lomp intervient deux jours après que les avocats de Leifer ont informé le tribunal que leur cliente ne coopérerait pas avec le tribunal, ce qui, selon eux, serait partial à son égard.

La décision imposera aux gardiens de prison d’obliger Leifer à se présenter devant le tribunal pour qu’elle soit évaluée.

Le ministère public demande également que toutes les informations recueillies lors du procès soient transmises au tribunal afin qu’il puisse se faire une idée complète de l’état mental de Leifer. Sans cela, Leifer devrait probablement être hospitalisée pendant trois semaines afin d’être réévaluée à partir de zéro. Cela retarderait probablement la décision que le tribunal a ordonné au tribunal de rendre d’ici le 10 décembre, a déclaré une source au Times of Israel au courant de la procédure.

Lomp a maintenant donné la possibilité aux avocats de Leifer de répondre à la demande de l’État avant de transmettre le dossier au tribunal. Une décision à ce sujet pourrait être prise au plus tard aujourd’hui, selon la source.

Les procédures engagées contre Leifer ont duré plus de cinq ans, au cours desquels l’Australie n’a cessé d’exiger son extradition vers Melbourne, où elle fait face à 74 accusations de sévices sexuels sur enfants.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...