La Cour suprême à Netanyahu : pourquoi gardez-vous le portefeuille de la Communication ?
Rechercher

La Cour suprême à Netanyahu : pourquoi gardez-vous le portefeuille de la Communication ?

La cour a répondu aux recours formés contre Netanyahu, qui fait l’objet de deux enquêtes

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu au musée Yad Vashem à Jérusalem le 26 janvier 2017, la veille de la Journée internationale de Commémoration de l'Holocauste (Crédit : Hadas Parush / Flash90)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu au musée Yad Vashem à Jérusalem le 26 janvier 2017, la veille de la Journée internationale de Commémoration de l'Holocauste (Crédit : Hadas Parush / Flash90)

La Cour suprême a donné 3 semaines au Premier ministre Benjamin Netanyahu pour qu’il explique la raison pour laquelle il ne devrait pas se retirer ou suspendre ses fonctions des postes qu’il occupe à la tête des ministères des Affaires étrangères et des Communications, après les accusations de corruption dont il fait l’objet.

La cour a répondu aux recours formés contre Netanyahu, qui fait l’objet de deux enquêtes, notamment concernant une éventuelle collaboration avec un éminent patron de presse au sujet d’une couverture médiatique positive en échange d’une baisse dans la distribution d’un journal concurrent.

La cour a indiqué que le délai de 3 semaines est censé accélérer le processus et ne signifie pas un positionnement de la cour sur les enquêtes en cours.

En plus d’être Premier ministre, Netanyahu est également ministre des Affaires étrangères et ministre des Communications.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...