La famille de l’Israélien tué à Baltimore affirme qu’il s’agit d’antisémitisme
Rechercher

La famille de l’Israélien tué à Baltimore affirme qu’il s’agit d’antisémitisme

La sœur d'Efraim Gordon maintient que des "terroristes" ont tué son frère parce qu'il était ostentatoirement juif et rejette la théorie du cambriolage qui a mal tourné

Ella Gordon, au centre, avec des membres de sa famille, durant une conférence de presse au sujet du meurtre de son frère, Efraim, tué aux Etats-Unis, le 5 mai 2021. (Crédit : Capture d'écran YouTube)
Ella Gordon, au centre, avec des membres de sa famille, durant une conférence de presse au sujet du meurtre de son frère, Efraim, tué aux Etats-Unis, le 5 mai 2021. (Crédit : Capture d'écran YouTube)

La famille de l’Israélien tué par balles à Baltimore en début de semaine a affirmé mercredi qu’il n’était pas mort lors d’un cambriolage qui a mal tourné mais qu’il a été délibérément visé parce qu’il était juif et que son assassinat était un acte antisémite.

Efraim Gordon, 31 ans, était de passage aux Etats-Unis pour le mariage d’un cousin. Il a été tué devant la maison d’un de ses proches dimanche.

Sa sœur, Ella Gordon, a organisé une conférence de presse mercredi, durant laquelle elle a souligné que les détails de l’affaire montrent qu’il ne s’agit pas d’un crime anodin. Elle a affirmé que son frère avait été tué par des « terroristes ».

« C’était un acte terroriste, mon frère n’est pas simplement mort », a-t-elle dit. « Il n’y avait aucun signe de lutte et ils n’ont pas pris d’argent. »

Efraim Gordon, un Israélien assassiné à Baltimore, le 2 mai 2021. (Autorisation)israeliens

« Ce n’était pas un cambriolage qui a mal tourné, mais un meurtre motivé par l’antisémitisme », a ajouté Gordon. Elle a souligné que son frère portait une kippa et la barbe.

« Ils n’ont pas pris d’argent. Ils ont juste tiré dans le ventre et ont pris la fuite », a-t-elle dit.

Gordon a ajouté que son frère, résident de l’implantation de Naalé en Cisjordanie, était sorti pour la soirée et était revenu dans la maison dans laquelle il séjournait vers minuit. Elle a précisé que ses proches avaient tenté de le convaincre de dissimuler son apparence religieuse, notamment de ne pas porter sa kippa, mais il a refusé, affirmant que cela faisait partie de son identité.

« Pas loin de la maison, trois terroristes ont tendu une embuscade », a-t-elle dit.

Selon Gordon, les voisins ont dit avoir entendu les assaillants proférer des injures durant l’incident.

« Ils ont tué mon frère. Venir dire que c’était un cambriolage qui a mal tourné est complètement illogique », a-t-elle dit. « Ils n’ont rien pris, ils ont laissé le sac, le portefeuille, les écouteurs, la montre, le passeport, ils ont tout laissé. C’était simplement un meurtre parce qu’il était juif. »

Gordon a déclaré que la famille n’était pas informée de la progression de l’enquête et a demandé aux responsables de leur donner davantage d’informations.

Le chef de la police de Baltimore Michael Harrison a déclaré que les enquêteurs estimaient que la fusillade était « une tentative de cambriolage qui s’est transformée en meurtre », selon FOX45 News.

Yizty Schleifer, membre du conseil municipal de Baltimore, a précisé que les suspects avaient été filmés par des caméras de vidéosurveillance en train de rôder dans le quartier avant de se diriger vers Gordon peu après qu’il eut garé sa voiture.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...