La famille d’un garde-frontière druze tué fustige Netanyahu qui politise sa mort
Rechercher

La famille d’un garde-frontière druze tué fustige Netanyahu qui politise sa mort

Le frère de Mahdat Yousef a demandé au Premier ministre de cesser d'utiliser sa mort, en 2000, comme outil de "piètre propagande" pour attaquer Benny Gantz

Capture d'écran d'une vidéo politique du parti du Likud attaquant le chef de Hossen LeYisrael Benny Gantz. (Crédit : Facebook)
Capture d'écran d'une vidéo politique du parti du Likud attaquant le chef de Hossen LeYisrael Benny Gantz. (Crédit : Facebook)

Le frère d’un policier druze, mort en l’an 2000, vidé de son sang, après une fusillade survenue lors d’affrontements avec les Palestiniens, a demandé lundi que le Premier ministre Benjamin Netanyahu cesse d’instrumentaliser les circonstances controversées de la mort du jeune homme pour attaquer son rival politique, Benny Gantz.

Mahdi Yousef a manifesté son mécontentement après la publication, sur la page Facebook personnelle de Netanyahu, d’une vidéo incluant un enregistrement des propos que Yousef avait prononcés, le mois dernier, au sujet du rôle tenu par Gantz dans la mort de son frère, Madhat Yousef, qui s’était éteint alors qu’il attendait le secours de l’armée dans la toute première semaine de la Seconde Intifada, au mois d’octobre 2000.

A cette époque, Gantz était commandant régional pour la Cisjordanie, qui comprend le complexe du Tombeau de Joseph où Madhat Yousef avait été tué. Gantz deviendra plus tard chef d’Etat-major de Tsahal.

Mahdi Yousef a accusé le Premier ministre de « danser sur la tombe de Madhat », a fait savoir la Douzième chaîne, disant que la famille avait réfléchi à porter plainte suite à la vidéo.

« Je demande à ce que le Premier ministre mette un terme à cette piètre propagande et nous ne voulons pas que le nom de Madhat soit exploité au niveau politique », a dit Yousef dans un communiqué.

« Il est même plus révoltant encore qu’au nom d’une politique médiocre, on puisse danser sur la tombe de Madhat », a-t-il ajouté.

Madhat Yousef. (Autorisation)

Dans la vidéo en hébreu postée sur la page personnelle de Netanyahu, Yousef déclare que Gantz ne ferait pas un bon Premier ministre en raison de sa gestion de l’incident survenu en l’an 2000.

« Ceux qui abandonnent un soldat blessé peuvent aussi abandonner le pays », avait dit Yousef au mois de janvier, s’exprimant contre la campagne politique de Gantz qui venait d’être lancée. « Il n’y a pas eu seulement Madhat, 13 soldats ont été abandonnés – c’est ça Gantz, Benny Gantz. C’est quelqu’un qui ne peut pas devenir Premier ministre ».

Dans la vidéo, une courte séquence non-datée de Gantz s’exprimant en anglais, apparemment au sujet de l’incident du Tombeau de Joseph.

« J’étais là, sur le terrain », dit Gantz sur les images. « Je ressens de la fierté d’avoir été moralement du bon côté ».

Le clip se termine par un slogan qualifiant Gantz de « gauche faible ».

Gantz, dont la nomination à la tête de l’armée israélienne avait été approuvée par le gouvernement de Netanyahu en 2011, est considéré comme l’adversaire le plus crédible au Premier ministre et à sa formation du Likud au pouvoir lors des prochaines élections du 9 avril.

Au cours du processus de nomination de Gantz à la direction de Tsahal, un comité de sélection avait pris en considération l’incident du Tombeau de Joseph, estimant que Gantz n’était pas directement responsable et que ce qu’il s’était passé ne le disqualifiait pas pour le poste.

Les membres de la famille de Yousef s’étaient opposés à la désignation de Gantz mais à l’époque, une lettre au nom de Netanyahu leur avait été envoyée, expliquant le jugement du comité.

Le courrier avait cité les conclusions du comité, établissant que « l’incident de l’an 2000 n’est constitutif d’aucune faute de la part de Gantz et n’empêche pas sa nomination au poste de chef d’Etat-major ».

Madhat Yousef avait été touché par une balle à 16 heures, le 1er octobre 2000, et s’était vidé de son sang pendant quatre heures alors que les commandants de l’armée avaient refusé l’envoi de secours, préférant s’appuyer sur les promesses continues des services préventifs de sécurité palestiniens qu’ils mèneraient eux-mêmes l’opération de sauvetage.

בני גנץ – שמאל. חלש.

בני גנץ – שמאל. חלש.

Posted by ‎Benjamin Netanyahu – בנימין נתניהו‎ on Monday, 11 February 2019

L’incapacité de l’armée à sauver Yousef — son corps avait finalement été sorti du complexe par les forces palestiniennes à 21 heures 30 et rendu à l’armée israélienne – a entraîné des critiques répétées dans les années qui se sont écoulées depuis. Une enquête militaire réalisée après l’accident a déterminé que les commandants de terrain avaient agi de façon appropriée, conformément aux ordres, mais l’expérience a toutefois contribué à la décision prise par l’armée israélienne dans les mois qui avaient suivi de mettre un terme à la politique de dépendance envers la coopération sécuritaire avec l’Autorité palestinienne.

Gantz avait été l’un des commandants responsables de ce qui s’était passé ce jour-là. Général de brigade à l’époque, il avait commandé les forces en Cisjordanie depuis un poste qui se trouvait à moins d’un kilomètre du Tombeau de Joseph pendant l’incident.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...