La grande majorité des cas graves de COVID non vaccinés, selon une responsable
Rechercher

La grande majorité des cas graves de COVID non vaccinés, selon une responsable

Sharon Alroy-Preis affirme que la plupart des patients sous respirateur ne sont pas vaccinés - 90 % des 27 patients sous machine ECMO n'ont pas été vaccinés

Des médecins dans le service d'isolement du coronavirus de l'hôpital  Sheba à Ramat Gan, le 30 juin 2020. (Crédit : Yossi Zeliger/Flash90)
Des médecins dans le service d'isolement du coronavirus de l'hôpital Sheba à Ramat Gan, le 30 juin 2020. (Crédit : Yossi Zeliger/Flash90)

Une haute responsable du ministère de la Santé a déclaré vendredi que la grande majorité des patients atteints de la COVID-19 et hospitalisés dans un état grave n’avaient pas été vaccinés.

Sharon Alroy-Preis, responsable de la santé publique au ministère de la Santé, a déclaré à la Douzième chaine que presque tous les patients sous respirateur n’étaient pas vaccinés.

En outre, sur les 27 patients reliés à des machines d’oxygénation par membrane extracorporelle (ECMO), dont la plupart ont moins de 60 ans, 90 % n’ont pas été vaccinés, selon Mme Alroy-Preis.

Contrairement aux respirateurs qui se contentent d’assister la respiration, les machines ECMO fournissent une assistance cardiaque et respiratoire en oxygénant le sang du patient à l’extérieur du corps et sont utilisées pour les cas les plus graves.

« Si vous regardez les patients dans une situation critique, vous voyez définitivement un ralentissement [des taux] et c’est ce que nous attendions », a déclaré Alroy-Preis, avant de souligner la nécessité de la vaccination.

« Il est important de souligner que les patients gravement malades actuellement dans les hôpitaux sont pour la plupart non vaccinés », a-t-elle déclaré. « [Parmi les cas graves], il y a 175 patients sous respirateur, et deux tiers d’entre eux ne sont pas du tout vaccinés. Sur les 27 personnes connectées à des machines ECMO, dont la plupart ont moins de 60 ans, 90 % ne sont pas vaccinées. Il s’agit de sauver des vies. »

La majorité des adultes en Israël ont reçu le vaccin, ce qui fait que le pourcentage élevé de patients non vaccinés sous respirateur ou machine ECMO est un signe évident de l’efficacité du vaccin.

Sharon Alroy-Preis, cheffe des services de la Santé publique au sein du ministère de la Santé, pendant une conférence de presse à Jérusalem, le 23 juin 2021. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Les chiffres publiés vendredi par le ministère de la Santé montrent que, parmi les personnes de moins de 60 ans, celles qui n’ont pas reçu la troisième dose du vaccin ont près de trois fois plus de risques de tomber gravement malades, et celles qui n’ont reçu aucune dose de vaccin font face à environ 10 fois plus de risques.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...